La startup lyonnaise Hikob passe sous pavillon suédois

 |   |  417  mots
(Crédits : DR)
La société spécialisée dans la conception et le développement de systèmes d'acquisitions de données sans fil vient d'annoncer la vente de son activité "capteurs" et la poursuite de ses activités sous un nouveau nom.

Pour le fondateur d'Hikob, Guillaume Chelius, c'est une "page qui se tourne". La startup lyonnaise, qui développe depuis 2011 des systèmes sans fil de récolte de données, a annoncé, ce matin, la vente (pour un montant non dévoilé) de son activité "capteurs", ainsi que du nom d'Hikob, au groupe suédois TagMaster.

Cette branche, basée à Grenoble, qui réalise 55% du chiffre d'affaires total d'Hikob (1,7 million d'euros en 2017), est notamment spécialisée dans la commercialisation de systèmes de détection en temps réel de véhicules pour la régulation du trafic ou encore pour la gestion des parkings.

Mais l'histoire continue pour Guillaume Chelius, qui conserve l'activité " solutions et services en IoT " pour le compte de clients industriels.

"Cette cession est née d'une opportunité puisque c'est le groupe TagMaster qui est venu vers nous en fin d'année dernière dans le but de développer son offre d'instrumentation de la route. Mais nous menions également une réflexion en interne sur la capacité d'une startup à conserver deux activités avec deux écosystèmes extrêmement différents", rapporte Guillaume Chelius.

Marque de reconnaissance

En revendant son activité "capteurs" à TagMaster, le leader européen de la fabrication de produits RFID et de capteurs de trafic côté à la bourse de Stockholm, le dirigeant estime donner les moyens à cette activité de se développer de façon pérenne.

"La première de nos préoccupations a été de nous assurer des synergies possibles et du projet de développement du nouveau propriétaire. Le fait que TagMaster a voulu également reprendre le nom d'Hikob est également une belle marque de reconnaissance de ce que représente l'entreprise dans l'écosystème ".

Un nouveau nom, Sequanta

Désormais privée de son nom d'origine, l'équipe dirigeante va poursuivre son activité "solutions et services en IoT" sous le nouveau nom de Sequanta.

La structure, qui compte une dizaine de collaborateurs, va se spécialiser dans le développement, pour le compte de clients, d'applications IoT appliquées aux enjeux industriels d'optimisation de la gestion d'infrastructures (monitoring d'infrastructures, d'actifs industriels...).

"L'ambition avec Sequanta est d'aider à la transformation digitale de nos clients en leur fournissant des systèmes et solutions sans fil embarqués, personnalisés et clés-en-mains du capteur jusqu'au cloud des données", détaille le dirigeant.

L'identité visuelle, la signification du nom et les ambitions de la nouvelle entité Sequanta devraient être dévoilés courant octobre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :