Descours & Cabaud intensifie son internationalisation

 |   |  418  mots
(Crédits : DR)
Le groupe de négoce en fournitures professionnelles, Descours & Cabaud, a réalisé récemment plusieurs rachats d'entreprises à l'étranger. Avec l'objectif de faire augmenter la part de son chiffre d'affaires hors de France.

Descours & Cabaud intensifie ses positions à l'international. Le discret groupe lyonnais de négoce en fournitures professionnelles pour l'industrie et le bâtiment, qui a réalisé 3,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier (+14 %), s'est donné pour objectif de réaliser 40 % de ses ventes à l'étranger d'ici à 2020, contre 27 % actuellement.

Pour y parvenir, le groupe s'est montré très actif ces derniers mois en rachetant pas moins de douze entreprises en 2017. A chaque fois des "petites" sociétés rentables, qui évoluent dans divers métiers (maintenance industrielle, transmission mécanique, équipement de sécurité, etc.) et dans différents pays (Espagne, Italie, Angleterre, etc.), totalisant 80 millions d'euros de chiffre d'affaires en cumulé.

"L'Europe est clairement notre priorité. S'il y a une opportunité à saisir en Amérique du Nord (où le groupe a réalisé 261 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier, NDLR), on la saisira. Mais nous nous concentrons d'abord sur des acquisitions en Europe ", déclare Alain Morvand, le président du directoire.

Consolider sa place de numéro 2 européen

Présent dans 12 pays à l'international, Descours & Cabaud, qui emploie 13 400 salariés, vient de passer la barre des 4 000 collaborateurs hors de France (3 100 en Europe, 936 en Amérique du Nord). Et ne devrait pas en rester là. Détenu depuis plus de deux siècles par les deux familles fondatrices, le groupe affirme disposer des moyens financiers de "saisir de nouvelles opportunités".

En gagnant des parts de marché hors de ses bases historiques, il affiche sa volonté de consolider son statut de numéro 2 européen dans les marchés de l'équipement de protection et des fournitures industrielles.

"Le chemin est encore long"

"Les fondamentaux sont au rendez-vous. En plus d'une forte croissance de l'activité, nous avons réalisé une nette progression de notre rentabilité l'an dernier (le résultat avant impôts progresse de 22 % à 138 millions d'euros). Cette excellente année confirme que nous sommes dans la bonne direction. Pour autant, le chemin est encore long pour hisser durablement Descours & Cabaud parmi les acteurs les plus compétitifs de son marché", poursuit Alain Morvand.

Un objectif qui passera, outre ses 653 points de vente dans le monde, par le développement d'une offre e-commerce. "Un "vieux" distributeur comme nous s'intéresse aussi au digital, sourit le dirigeant. Le e-commerce B to B se développe. Ce n'est pas pour rien que Amazon vient de lancer Amazon Business. Et nous nous en donnons les moyens, on parle de dizaines de millions d'euros investis sur le e-commerce."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :