Segeco : le mystère Jean-Loup Rogé

 |   |  2656  mots
Lorsque je suis devenu directeur général, là je me suis dit que je pourrais devenir président.
"Lorsque je suis devenu directeur général, là je me suis dit que je pourrais devenir président". (Crédits : Emmanuel Foudrot/ADE)
Il avance aussi vite qu'il prend ses décisions. Il grappille habilement des parts de marché sur des secteurs en pleine évolution dont il croit au potentiel. Il bouscule les habitudes et entend casser les codes des métiers du droit et du juridique. En moins de dix ans, Jean-Loup Rogé est devenu le nouveau chef d'entreprise qui compte dans le paysage économique régional. Entretenant une discrète ambition, il a fait de Segeco, petit cabinet d'expertise-comptable auvergnat, une ETI fleurissante à coups de croissance externe. Et le dirigeant quadragénaire n'entend pas en rester là. De quoi se faire remarquer pour sa vision entrepreneuriale engagée et lointaine, mais susciter aussi une forte crispation et défiance de ses confrères.

[Pour consulter ce portrait en accès libre, souscrivez à notre offre d'essai gratuite et sans engagement.] Le 22 juin dernier, Segeco réalisait l'une de ses plus belles prises. En rachetant le cabinet d'avocats Brumm & associés, l'annonce avait surpris les professionnels ‑ bien que l'opération reste modeste eu égard à d'autres rapprochements tel Fiducial avec Lamy & associés. Peu importe, pour l'entreprise d'expertise comptable, née en Haute-Loire et encore petite il y a dix ans, l'effet a été immédiat puisque tout le monde en parlait dans les cercles économiques. Il faut dire qu'acquérir ce cabinet spécialisé en négociation et contentieux, bien implanté, fondé par l'actuel adjoint aux finances à la ville de Lyon, Richard Brumm, se révèle être une belle opération pour le dirigeant de Segeco, Jean-Loup Rogé, 49 ans.

Avec une vingtaine de rachats en l'espace de dix ans, portant l'entreprise à 72 millions d'euros de chiffre d'affaires, c'est donc un nouveau coup qu'il met à son actif et qui le propulse sur le devant de la scène, inévitablement. "Il déteste se montrer, néanmoins, en menant son entreprise de la sorte et avec de telles opérations, il espère la reconnaissance de la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :