Industrie du futur : les ambitions et le plan (incomplet) de Laurent Wauquiez

 |   |  763  mots
(Crédits : @PatrickCasa15)
Déterminé à faire de l'industrie sa priorité, le patron de la Région a avancé quatre axes stratégiques pour répondre à cette ambition. Mais Laurent Wauquiez est encore resté très flou sur les moyens qu'il va mettra au service de ce dessein.

"L'industrie ne doit pas être un gros mot pour les politiques. J'entends bien trop souvent des discours disant qu'il faut renoncer à toute ambition industrielle dans ce pays, il faut se battre contre ces idées absurdes". Le ton est donné ! Devant un parterre de chefs d'entreprise et d'acteurs économiques, en concluant une journée consacrée à l'industrie du futur organisée par l'Agence régionale du développement et de l'innovation (Ardi), le président de la région Auvergne Rhône-Alpes a - un peu- levé le voile sur ses intentions en matière de politique économique. Si désormais les objectifs sont définis, pour les outils et les moyens, il faudra encore patienter jusqu'à la rentrée...

Investissement et formation

Concrètement, pour Laurent Wauquiez, la politique de soutien à l'industrie doit s'articuler autour de 4 priorités. La première vise à "accompagner les grosses PME et les ETI dans leurs investissements industriels".

Un choix assumé. "Les grandes entreprises du CAC 40 n'ont pas besoin de la Région et les petites PME doivent être accompagnées par d'autres moyens". Pour relever le défi, le président de la Région se donne "trois mois" pour mettre au point ses outils de soutien à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/06/2016 à 19:03 :
ambitionne Laurent Wauquiez "Je veux que l'on aille chercher plus facilement les financements européens"

Lorsque Wauquiez a été aux "affaires" dans le piètre gouvernement SarkozyFillon,

2010-2011 : ministre chargé des Affaires européennes
2011-2012 : ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

il n'a rien fait,

l'on ne se souvient que de ses blasblas, et de l'épisode télévisuel ou il reconnait qu'il va sur youporn comme tout lemonde

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :