L'immobilier portugais veut séduire les Lyonnais

 |   |  402  mots
(Crédits : DR)
Le Salon de l'immobilier et du tourisme portugais se délocalise pour la première fois à Lyon du 3 au 5 juillet. D’ici la fin 2016, près de 20 000 nouveaux Français se seront installés dans ce pays dont l’engouement ne se dément pas.

Pour la première fois, la Chambre de Commerce et d'Industrie Franco-Portugaise organise le Salon de l'immobilier et du tourisme portugais, à Lyon du 3 au 5 juillet au Centre de Congrès. Un rendez-vous visant à valoriser le pays comme destination touristique, mais surtout à demeure puisqu'il réunit principalement des acteurs de l'immobilier et du financement.

20 000 Français de plus

Derrière cette première il faut en effet voir le signe d'un engouement sans faille pour cette destination.

« L'an dernier, 7 000 Français se sont installés au Portugal. D'ici la fin de l'année, ils seront 20 000 de plus », assure Carlos Vinhas Pereira, le Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Franco-Portugaise.

Un eldorado pour les retraités

Sur ces 7 500 Français, 6 000 sont retraités. Il faut dire que le Portugal ne manque pas d'atouts pour les séduire. Depuis 2013, les retraités étrangers ayant effectué leur carrière dans le privé sont exonérés d'impôts, dès lors qu'ils passent au moins 183 jours par an dans ce pays, où le coût de la vie est bien moindre qu'en France.

Deux avantages qui font mouche auprès des Français. Sans compter les 320 vols hebdomadaires entre 23 villes de France et le Portugal qui rendent les déplacements très faciles. « Le pouvoir d'achat des Français sur place est en moyenne multiplié par 3 et le système de santé portugais est équivalent à celui de la France », ajoute Carlos Vinhas Pereira. De quoi susciter sans cesse plus de vocations et bouleverser les équilibres en place.

L'immobilier reste accessible

L'arrivée massive des Français a surtout dynamisé le secteur de l'immobilier. « Lisbonne est cinq fois moins chère que Paris », souligne le Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Franco-Portugaise. Certaines villes du centre et du nord du pays affichent des tarifs encore moins élevés pour les logements dont les équipements sont parfois supérieurs à ceux des résidences en France. À l'image des piscines qui font désormais partie des éléments incontournables pour déclencher un achat.

Non contents de se loger, les Français investissent aussi, car les rendements locatifs s'élèvent à plus de 6 %. Reste que petit à petit, les prix montent. « Depuis 2012, les tarifs de l'immobilier ont augmenté d'environ 10 % », reconnait Carlos Vinhas Pereira. Pour l'instant, cette hausse rassure plus les investisseurs et les utilisateurs, qui voient leurs biens se valoriser, qu'elle ne les décourage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :