Guyon adapte son mobilier urbain aux séniors

 |   |  469  mots
(Crédits : DR)
Négociant et concepteur de mobilier urbain, le groupe Auvergnat Guyon lance une nouvelle gamme spécifiquement dédiée aux personnes qui ont du mal à se mouvoir

Depuis l'an dernier, la proportion de personnes de moins de 20 ans est inférieure à celle des 60 ans et plus. Et d'ici 15 ans, plus de 30 % de la population Française aura dépassé la soixantaine. Convaincu que l'enjeu est donc de s'adapter au vieillissement de la population, Guyon, spécialiste du mobilier urbain, vient de créer une gamme de bancs publics spécialement adaptés aux séniors.

« L'idée est de faciliter les gestes à accomplir pour s'asseoir et se lever. Ces bancs sont donc équipés d'un dossier rabattu sur l'avant d'environ 20 degrés par rapport à un banc traditionnel. Ils sont donc plus droits, tandis que l'assise est plus haute et moins profonde, pour permettre de se relever facilement », décrit Marie Bonnefille, responsable commerce et développement de Guyon.

Du négoce à la fabrication

Pour réaliser ces bancs, Guyon s'appuie sur le savoir-faire qu'il a développé en interne depuis 2010, date à laquelle, la société alors basée en Alsace, a été reprise par le groupe Auvergnat MSJ, actif dans les métiers de la tôlerie. « Guyon était à l'origine seulement négociant de mobilier urbain haut de gamme. Lorsque la société a intégré notre groupe, nous avons lancé nos propres produits sur un positionnement milieu de gamme. Aujourd'hui, nous poursuivons le négoce et nous concevons, fabriquons et vendons également nos productions », explique la responsable commerce et développement.

L'an dernier, les produits « maison » ont représenté environ 40 % de l'activité de Guyon. Un développement d'autant plus soutenu que la société thiernoise propose également du sur mesure à ses clients. « Beaucoup de municipalités nous demandent des équipements personnalisés », constate Marie Bonnefille. Ces prestations peuvent aller de l'apposition des armes de la ville sur un banc ou une corbeille de propreté à la conception de modèles uniques.

Aller vers des marchés privés

Après avoir su négocier le virage de la fabrication, Guyon souhaite désormais relever un nouveau défi en diversifiant sa clientèle. « Aujourd'hui, plus de 90 % de notre activité est réalisée avec les collectivités locales. Nous souhaitons également commercialiser nos produits auprès des entreprises, plus spécialement de la restauration et de l'hôtellerie », annonce la responsable commerce et développement.

Jardinières, bancs, et autres potelets ou grilles d'arbres sortant des ateliers de Guyon devraient donc petit à petit se retrouver sur les aires de détente ou les parkings et jardins de sociétés privées. L'entreprise espère ainsi conforter sa croissance, même si elle reste très discrète sur ce sujet. L'an dernier, l'ensemble du groupe MSJ qui rassemble deux unités de tôlerie et Guyon a réalisé 8.5 millions d'euros de chiffre d'affaires avec 60 collaborateurs, dont 8, spécialement dédiés à l'activité de Guyon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :