ERAS, une croissance dopée par les acquisitions

 |   |  345  mots
(Crédits : Salti)
Malgré un ralentissement conjoncturel, cette société d'ingénierie veut continuer à croître rapidement et vise désormais l'international, l'Europe comme l'Afrique.

Pas de miracle : la chute des investissements industriels en France freine depuis un an et demi l'activité d'Eras. Toutefois, cette société d'ingénierie spécialisée dans le développement et l'optimisation des procédés pour la chimie, la pétrochimie, l'énergie, les sciences de la vie et l'agroalimentaire, a doublé, en sept ans, son chiffre d'affaires hissé à 50 millions d'euros. Rapportés au démarrage de la société en 1991, constituée à partir du fonds de commerce d'un bureau d'études, les effectifs sont passés de 60 ingénieurs et techniciens à 460 en 2014, après être montés à 500 avant le ralentissement actuel.

12 implantations en France

"Une entreprise se doit d'évoluer pour donner des perspectives aux collaborateurs. Depuis le début, nous avons conclu une douzaine d'acquisitions. C'est la meilleure façon d'aller vite et de bénéficier d'un effet de taille et de savoir. Nous sommes tous les jours dans l'innovation aux côtés de nos clients", insiste Yves Poivey, président fondateur de la société sise à Lyon et totalisant 12 implantations dans l'Hexagone. Le dernier achat porte sur l'activité pharmacie et chimie (une cinquantaine de collaborateurs) de SNC Lavalin France, en...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :