Carton rouge pour l’argent dans le football

 |   |  3208  mots
(Crédits : Popolous)
L'économie du football est menacée. La faute à une mécanique libérale poussée à l'extrême, que ses prosélytes cherchent à imposer en dépit d'une dangerosité de plus en plus aiguë. Les économistes tirent la sonnette d'alarme. Car les « valeurs » mêmes de ce sport sont en péril.

En Europe, l'économie du football est en crise. Moins affectés que leurs homologues espagnols ou italiens, les clubs français n'échappent pourtant pas au spectre et les vingt formations professionnelles de Ligue 1 cumulent en 2003 plus de 150 millions d'euros de dettes ! Mais les dommages n'infectent pas le seul champ économique. Les valeurs du sport sont contaminées, les principes d'équité, de solidarité, de redistribution sont agressés, la légitimité des instances de régulation et de l'Etat est contestée, la compression du « risque sportif » pour limiter « l'incertitude économique » pourrait déliter l'intérêt du public, le football amateur se complaît dans l'opacité, la violence prolifère... au point que le débat est lancée : les logiques  libérale et sportive sont-elles compatibles ?  Enquête dans les milieux professionnels de l'Olympique Lyonnais et de l'AS Saint-Etienne, auprès des dirigeants de la Ligue Rhône-Alpes, d'arbitres, et d'économistes, dans les formations amateurs ou dans les entreprises sponsors.

 

Logique libérale

 

Individualisation des droits TV, introduction en bourse, limitation des obligations de formation, réduction des pouvoirs de l'Etat, révision des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :