Ausy, quand l’insertion rime avec solution

 |   |  571  mots
Article partenaire
(Crédits : DR)
Dans des secteurs en tension, l’insertion apparaît comme une solution face aux problèmes de recrutement. C’est notamment le cas dans le numérique où l’entreprise Ausy, spécialisée en conseil et ingénierie, a notamment pu compter sur l’aide de la fabrique Simplon et de la Métropole de Lyon pour dénicher un développeur web junior.

Actuellement, plus de 740 000 personnes occupent un poste dans le numérique en France. Mais, avec une croissance de l'emploi à deux chiffres sur dix ans, difficile de toujours trouver les profils adéquats lorsqu'on recrute. Spécialisé en conseil et ingénierie, le groupe Ausy connaît bien ce genre de problématiques.

"Nous sommes sur des métiers exigeants avec des projets au forfait et des dates bien précises à respecter. C'est un peu comme dans une course d'aviron, l'équipe doit être bien coordonnée pour avancer ensemble. Je suis donc attentif lors des recrutements et tout au long du parcours dans l'entreprise", explique Clément Metge, senior project manager chez Ausy.

Si les écoles d'ingénieurs et d'informatique fournissent la majorité des effectifs, le groupe a décidé de se tourner également vers des personnes venues de l'insertion. "Elles ont une plus grande maturité qu'un profil junior. Leurs expériences passées les aident et ils peuvent parfois même dépasser les attentes", analyse Clément Metge. Ainsi, en 2017, il n'a pas hésité à recruter en alternance Alpha Diallo, rencontré lors d'un job dating organisé par la fabrique Simplon Auvergne Rhône-Alpes.

Après avoir suivi un cursus en éco-gestion puis en management et communication, ce jeune homme de 31 ans a eu "un creux" dans son parcours puis a enchaîné les petits jobs. "J'avais envie d'autres choses", résume Alpha Diallo. Au sein de Simplon, il s'est donc formé gratuitement aux métiers du numérique et pu assister à des modules sur le savoir-être en entreprise, financés par la Métropole de Lyon, avant de rejoindre Ausy.

"Je me suis vraiment senti accompagné"

Comme lui, une dizaine de jeunes sont accompagnés chaque année par Simplon, la Métropole de Lyon, Pôle Emploi et le Fafiec. Ce mois de juin, 14 nouveaux apprenants - dont 8 au RSA - ont validé un diplôme comme technicien d'assistance en informatique.

"C'est un réel plaisir d'aider ces femmes et ces hommes qui produisent de gros efforts. J'ai l'habitude de dire que la Métropole fonctionne avec deux jambes, l'une qui se concentre sur l'économie et l'autre sur l'humain. On retrouve bien cette dimension ici", expliquait Gilles Pillon, conseiller métropolitain délégué à la mobilisation des entreprises pour l'insertion et l'emploi, lors de la remise des diplômes organisée au siège de la Métropole de Lyon.

La collectivité territoriale s'assure également que ces nouveaux diplômés soient bien intégrés dans les structures qu'ils rejoignent. Concernant Alpha Diallo, son adaptation a été facilitée par le parcours interne prévu chez Ausy. Présentation de la structure par le directeur de département, suivi personnalisé avec un membre RH, formation interactive..., tout un processus est mis en place par l'entreprise pendant 6 mois pour faciliter l'intégration des nouveaux membres.

"J'avais également des contacts réguliers avec quelqu'un de chez Simplon qui suivait mon alternance et me donnait des conseils. J'ai aussi été contacté par la Métropole pour savoir comment ça se passait pour moi. Je me suis vraiment senti accompagné", assure Alpha Diallo.

Après avoir prolongé son alternance l'an dernier, Ausy s'apprête désormais à le recruter en CDI dans les prochains mois. Une expérience positive qui conforte un peu plus l'entreprise dans son idée de donner sa chance aux profils issus de l'insertion.

Article partenaire

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :