ETG Football Club  : la faillite emporte environ 50 emplois

 |   |  610  mots
Le Parc des Sports d'Annecy, où évoluait l'ETG lors de ses années professionnelles, était souvent plein.
Le Parc des Sports d'Annecy, où évoluait l'ETG lors de ses années professionnelles, était souvent plein. (Crédits : Creatives commons/Wikipedia)
La descente aux enfers de l'Évian-Thonon-Gaillard Football Club se poursuit pour les salariés de ce qui aura été le club phare de la Haute-Savoie depuis 15 ans. Après le licenciement de 45 employés du club, seuls sept salariés de l'association seraient conservés par le projet de reprise en cours de négociation.

Après le retrait des équipes séniors de leurs championnats cet été, la procédure de redressement judiciaire enclenchée le 2 août a conduit au licenciement de 45 salariés du club professionnel, comme le révèle ce mardi Acteurs de l'économie - La Tribune. Les dossiers du club professionnel et de l'association loi 1901 ont été fusionnés pour être traités ensemble dans la période de redressement judiciaire. Un premier bilan de la procédure doit être réalisé le 30 septembre.

Un signal positif

Concernant l'association loi 1901 auquel est adossé le club professionnel, aucun employé n'a été licencié à ce jour, indique Jean-Denis Roux, le président de l'association ETG FC. Celui-ci décèle même un "signal positif " de la part de l'administrateur judiciaire en charge du dossier. "Il nous a demandé de prendre nos dispositions pour revalider des licences de jeunes", précise M.Roux.

L'association, qui accueille 500 jeunes footballeurs, a ainsi engagé ses équipes U19 Nationaux et U17 Régionaux dans leurs championnats respectifs. Et le centre de formation a repris ses activités en août. "C'est signe que l'administrateur judiciaire (Robert-Louis Meynet) a un projet de reprise en vue", affirme...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :