RH : les compétences humaines supplantent-elles celles techniques ?

 |  | 629 mots
(Crédits : Reuters)
Plutôt que les compétences techniques, les entreprises sont désormais à la recherche de candidats qui se démarquent sur le plan des qualités humaines. Autrement dit, qui savent développer leurs "soft skills". Si bien que l'enseignement supérieur doit s'adapter. Une évolution qui s'explique par les mutations du marché du travail. Mais marque-t-elle également la fin des compétences techniques, ces "hard skills" enseignées depuis de nombreuses années ?

Mettre en valeur les compétences sociales des étudiants. Tel est l'objectif du passeport lancé à titre expérimental par l'iaelyon en début d'année. Cette valorisation passe par l'introduction de cours spécifiques au sein du cursus - comme un accompagnement pour l'orientation - mais également en dehors des cours. "Nous voulons promouvoir l'ouverture à l'autre. Les élèves de licence devront par exemple consacrer 20 heures de leur temps à une association", détaille le directeur général de l'iaelyon, Jérôme Rive. En master, des modules seront également intégrés pour mettre en avant la capacité des étudiants à développer leurs aptitudes, leurs talents - autrement dit leurs "soft skills" - en parallèle de leurs connaissances et compétences techniques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :