Le pari d'ouverture de l'incubateur étudiant de Savoie Technolac

 |   |  560  mots
(Crédits : Aurélie Follain)
Depuis que le technopole Savoie Technolac a ouvert en 2012 son incubateur aux étudiants, et ce d'où qu'ils viennent, 16 entreprises ont vu le jour sur le site du Bourget-du-lac (Savoie).

Depuis 15 ans, les incubateurs, qui permettent de passer de l'idée à l'entreprise, ont progressivement essaimé dans les établissements français d'enseignement supérieur. Mais ces incubateurs sont habituellement réservés aux étudiants de leur école ou de leur université. Ils ciblent donc des profils circonscrits d'entrepreneurs et de projets.

Incubateur étudiant universel

Le technopole de Savoie Technolac présente la particularité d'avoir ouvert son incubateur existant - destiné à l'ensemble des entrepreneurs - à tous les étudiants porteurs de projets, quel que soit leur établissement.

"Nous avons ajouté une brique de plus à notre offre existante", illustre Marjorie Zeiger, chargée de l'entrepreneuriat étudiant à Savoie Technolac.

À Savoie Technolac, les étudiants bénéficient des mêmes services que leurs aînés, souligne Marjorie Zeiger, qui cite les rendez-vous individuels, le coaching, les ateliers collectifs, la mise en réseau, l'hébergement en mode coworking. Et l'incubateur étudiant de Savoie Technolac offre ses services gratuitement aux étudiants intéressés, dans le cadre de sa mission de développement économique, précise Marjorie Zeiger.

Diversité des parcours

"Peu importe le stade d'avancement du projet, peu importe la formation des étudiants... nous avons même des entrepreneurs en première année de formation supérieure", ajoute-t-elle, en précisant que la diversité des parcours des étudiants entrepreneurs enrichit les échanges, notamment au sein de l'espace de coworking.

Depuis quatre ans, 16 entreprises ont vu le jour au sein de l'incubateur savoyard, qui revendique également d'avoir sensibilisé 7 500 étudiants à l'entrepreneuriat.

Des masques en bois

Obsess, l'entreprise d'Arthur Excoffier et Cyril Jiguet, deux étudiants en Mécanique Matériaux de l'école d'ingénieurs Polytech Annecy-Chambéry, bénéficie ainsi des services de l'incubateur de Savoie Technolac depuis 18 mois.

Ces passionnés de ski - l'un fait de la compétition en ski free ride, l'autre est moniteur de ski - ont mis au point un prototype de masque de ski original, puisqu'il est en bois... tout en demeurant aussi souple qu'un masque en plastique, grâce au matériau développé par les deux associés.

Industrialisation en vue

Pour autant, leur projet d'entrepreneuriat ne se situe pas dans la droite ligne de leurs études : les deux créateurs se basent sur les fibres naturelles pour concevoir leurs masques, alors que leur formation d'ingénieur les amène plutôt à travailler sur les fibres de verre ou de carbone.

Si ils possèdent une vision claire de leur produit, tourné vers la personnalisation et le haut de gamme, les deux jeunes entrepreneurs avaient des lacunes à combler pour franchir les étapes les séparant de la mise en marché. "Nous avions zéro compétence en administratif et en commercial", soulignent les co-entrepreneurs, qui mènent leur projet parallèlement à la poursuite de leurs études.

L'accompagnement par l'incubateur les a amenés jusqu'à l'étape actuelle de préparation de l'industrialisation de leurs masques de ski en bois. Le lancement est prévu à la fin de l'année 2016.

D'ici là, il leur faudra financer le recrutement d'une équipe en marketing, vente et communication. L'incubateur les a mis en contact avec des réseaux susceptibles d'apporter le financement requis, voire des associés.

Savoie Technolac rassemble 30 entreprises innovantes, un millier de chercheurs de centres de recherche et d'enseignement supérieur à travers notamment l'Institut national de l'énergie solaire (INES), le CNRS et l'Université Savoie Mont Blanc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :