Grenoble : les universités fusionneront au 1er janvier 2016

 |   |  147  mots
(Crédits : Laurent Cerino/Acteurs de l'économie)
Rentrée un peu particulière pour les étudiants grenoblois. Leurs universités changeront de nom en janvier. À l'issue de leur cursus ou de leur année, elles se regrouperont sous le pavillon "Université Grenoble Alpes".

Au 1er janvier prochain, l'Université Joseph Fourier est appelée à fusionner avec les deux autres universités grenobloises : Pierre Mendès France et Stendhal. Celles-ci créeront ensemble un nouvel établissement : l'Université Grenoble Alpes.

Cette décision a été votée par les conseils d'administration des trois établissements au printemps dernier dans l'objectif de créer "une université pluridisciplinaire de rang mondial dotée d'une stratégie de formation, de recherche et de vie étudiante ambitieuse pour tous les étudiants et personnels". Cette fusion s'inscrit dans un projet de coopération avec d'autres établissements d'enseignement supérieur et de recherche dans le cadre de la Communauté d'établissements et d'universités (COMUE).

L'Université Grenoble Alpes au 1er janvier 2016 : chiffres clé

  • 45 000 étudiants
  • 3000 enseignants-chercheurs et enseignants
  • 2500 personnels administratifs et techniques
  • 24 composantes
  • 80 laboratoires
  • Budget : 480 millions d'euros
  • 500 000 m2 de patrimoine sur 12 sites (communes différentes) en Rhône-Alpes et en Paca

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2015 à 14:43 :
Un chiffre me choque : presque autant d'enseignants que de personnels administratifs ? Y'a-t-il une justification à cela ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :