La CCI de Lyon investit dans la formation de commerciaux d'élite

 |  | 662 mots
Lecture 3 min.
Le campus EKLYA de la CCI de Lyon dans le quartier de Vaise
Le campus EKLYA de la CCI de Lyon dans le quartier de Vaise (Crédits : DR)
La CCI de Lyon va créer une nouvelle école EKLYA avec un bachelor in « business et developement ». Dans le même temps, l'ESTA de Belfort qui forme des ingénieurs d'affaires va également s'implanter à Lyon. La CCI investit 1,5 million d'euros dans ces deux projets.

La CCI de Lyon a présenté ce mercredi sa stratégie sur la formation initiale axée sur le développement des affaires. La chambre consulaire veut coller davantage aux besoins des entreprises confrontées à un manque de personnels adéquats disponibles.

Développement des affaires

Pour cela, la CCI a choisi de créer une nouvelle école dédiée au développement des affaires. Baptisée EKLYA, elle regroupera les formations initiales déjà proposées par la CCI, ainsi qu'un bachelor in "business et dévelopement" à la rentrée 2015.

"Le fil rouge est le développement des affaires. Nos projets s'inscrivent dans cette logique, souligne Christophe Dudon, directeur des formations à la CCI de Lyon. Actuellement les entreprises ne trouvent pas toutes les compétences pour leur développement."

Soixante-dix étudiants devraient intégrer la première promotion à la rentrée prochaine. Ce nouveau diplôme sera axé sur les problématiques de stratégie commerciale, structuration des marchés, relation client, etc. Il exigera la maîtrise de l'anglais et comportera 56 semaines de stage sur les trois ans du cursus, dont une expérience sera intégrée dans une entreprise à l'étranger parmi les villes partenaires économique de Lyon.

Double cursus

Dans le même temps, l'École supérieure des technologies et des affaires (ESTA) de Belfort va se dupliquer à Lyon, en association avec la CCI. Créé il y a trente ans par les acteurs industriels de Franche-Comté, cet organisme forme en cinq ans au diplôme de manager en ingénierie industrielle. Des ingénieurs d'affaires chargés dans les entreprises de vendre des solutions techniques et industrielles complexes L'originalité de l'ESTA est de proposer un double cursus technologique et commercial.

"Nous sommes au croisement de deux univers, précise Jean Grenier-Godard, directeur de l'ESTA de Belfort. Nous formons des jeunes, à partir de bac ou bac +2, attirés par les disciplines scientifiques, la technologie, mais également séduits par le coté business."

Selon le directeur de l'ESTA, il existe quatre à cinq fois plus d'offres d'emploi que d'étudiants formés dans ces domaines spécifiques. 90 % des étudiants diplômés ont ainsi des perspectives d'embauches avant la fin de leur cursus. 25 % reprennent ou créent une entreprise par la suite.

La formation technique et commerciale comprend également un enseignement très poussé en langues, huit à neuf heures hebdomadaires avec l'anglais obligatoire et au moins une seconde langue.

"La région Rhône-Alpes étant la première région industrielle de France, il nous a paru plus cohérent de nous dupliquer à Lyon, plutôt que de nous agrandir à Belfort."

Un investissement d'1,5 M€

A l'heure actuelle, 35 % des élèves de Belfort sont originaires de Rhône-Alpes. L'ESTA, qui doit encore créer des synergies avec une ou plusieurs écoles d'ingénieurs, s'installera dans un bâtiment de 5 000 m², dont la CCI est propriétaire, sur le campus d'Ecully. A la rentrée prochaine, une promotion de 80 étudiants devrait être inscrite à l'ESTA Lyon pour atteindre un effectif global de 450 étudiants d'ici cinq ans.

"La philosophie de l'ESTA correspond à la vision que nous avons de la formation. Nous sommes la première région industrielle de France et ces étudiants auront des qualités très recherchés", se félicite Emmanuel Imberton, président de la CCI de Lyon.

Les secteurs de la métallurgie de la plasturgie ou du numérique ont déjà fait part de l'intérêt. L'installation de l'ESTA va représenter un investissement d'un million d'euros pour la CCI de Lyon. Quant à la création d'EKLYA, elle investira 500 000 euros. Ce positionnement sur la formation se veut stratégique pour la CCI de Lyon dans un contexte de réduction de ressources pour les chambres de commerce.

CCI Formation Lyon a connu une forte croissance ces trois dernières années lui permettant aujourd'hui d'afficher un chiffre d'affaires de 8,3 M€, incluant formation initiale et continue avec un résultat net positif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :