Semer la graine de l'entrepreneuriat féminin en une semaine

 |  | 456 mots
Des collégiens attentifs devant l'intervention d'une entrepreneure
Des collégiens attentifs devant l'intervention d'une entrepreneure (Crédits : 100 000 entrepreneurs)
Du 17 au 22 mars, la semaine de sensibilisation des jeunes à l’entrepreneuriat féminin déroule la bonne parole dans collèges et lycées de France. En Rhône-Alpes, elle prend une ampleur particulière.

Pourquoi dès lors qu'il s'agit d'inciter à entreprendre, la parole est-elle  aux hommes ? «Dans les lycées et collèges, les jeunes filles n'ont pas de modèles disponibles. Nous voulions agir sur ces représentations de l'entrepreneur, auprès des filles comme des garçons d'ailleurs », souligne Charlotte Gaillard, déléguée régionale pôle sud-est de l'association « 100 000 entrepreneurs ». Cette association présente dans 9 régions s'est donc rapprochée du Ministère des droits des femmes pour lancer la Semaine de sensibilisation des jeunes à l'entrepreneuriat féminin, avec une première édition en 2013.

Femmes motivées  

Raconter l'entreprise, décortiquer l'esprit d'entreprise auprès des collégiens et des lycéens : elle connaît le job puisque « 100 000 entrepreneurs »  était créée en 2006 dans cet objectif précis. En Rhône-Alpes, elle s'appuie sur un vivier de 600 entrepreneurs témoins (écrasante majorité d'hommes) et a aligné en 2013, 566 interventions. Pour cette semaine spécifiquement dédiée à l'entrepreneuriat féminin, il a fallu partir à la pêche de témoins femmes, l'édition 2013 a montré combien c'était difficile. « Les femmes entrepreneurs hésitent à témoigner, elles se sentent peu à l'aise, voire pas légitimes », s'insurge Corinne Lapras, directeur associé de Corpoé à Lyon, engagée dans « 100 000 entrepreneurs » et responsable du Pôle Éducation du REF (Réseau Économique Féminin). Cette jeune structure rassemble depuis juin, 14 associations féminines de Rhône-Alpes. Autant dire, un joli bataillon de femmes motivées et prêtes à s'impliquer dans la défense de l'entrepreneuriat féminin.

Les faire rêver

De fait, en décembre REF et « 100 000 entrepreneurs » signaient un accord de partenariat et émergeaient du REF 88 femmes, entrepreneurs à un titre ou à un autre, qui du 17 au 22 mars, sensibilisent jeunes garçons et filles dans 55 établissements scolaires (volontaires) principalement dans le Rhône ; en centre-ville comme en ZEP, filière générale, comme filières professionnelles. « Pendant deux heures, nous creusons le mot « entreprendre » et l'abordons au sens large. L'idée est d'inciter ces jeunes à être entrepreneurs de leur vie. Nous partons de notre vécu, de notre parcours ensuite le dialogue s'instaure », raconte l'une de ces témoins. Le REF, a formé pendant une demi-journée ses troupes pour cette mission, de toute évidence nécessaire. Corinne Lapras se souvient de son expérience l'année dernière : « Des filles m'ont dit : vous avez une famille et vous avez créé une entreprise, comment est-ce possible ? Êtes-vous heureuse ? Arrêtez de nous faire rêver… On réalise à quel point les freins sont nombreux ». Pour la Semaine 2013, elles étaient 130 femmes engagées dans toute la France, pour la Semaine 2014, elles sont 250 dont 88 pour la seule région Rhône-Alpes, grâce à cette mobilisation exceptionnelle du REF.  

  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :