FlexJob : le "catalyseur des nouvelles formes de travail"

 |   |  683  mots
JérémIe Bataille, président de FlexJob.
JérémIe Bataille, président de FlexJob. (Crédits : DR)
Télétravail, freelancing, portage salarial… La norme de la présence dans l’entreprise, peu à peu, cède la place à de nouvelles formes de travail. C'est pour favoriser l'émergence de ces nouvelles pratiques que Jérémie Bataille et ses deux associés ont créé ensemble FlexJob.

72 % des cadres français en sont convaincus : le travail flexible améliore la productivité d'après une enquête réalisée par Regus en 2013. C'est de ce constat et de cette envie que sont partis Jérémie Bataille et ses deux partenaires lorsqu'ils ont créé FlexJob, une startup dédiée aux nouvelles formes de travail.

"Pourquoi, quand notre ordinateur et notre téléphone portable sont nos principaux outils de travail, on ne pourrait pas s'éviter trois quarts d'heure de bouchons tous les matins ?", demande ingénument Jérémie Bataille.

Une plateforme de recrutement dédiée au flexjob

Avec deux chefs d'entreprise lyonnais, il a donc réfléchi à une plateforme de recrutement entièrement dédiée à ces nouveaux emplois. Le candidat précise sur le site lancé en mars 2016 quel type de "flexjober" il est. Le but est de lui trouver le poste qui correspond à ses attentes, qu'il s'agisse de temps partiel, de télétravail ou de freelancing. Pour lui, l'utilisation de cet outil est gratuite. En revanche, les recruteurs doivent payer pour déposer une annonce.

Ce modèle économique peut sembler classique dans le monde du recrutement et du conseil :

"les deux marchés les plus concurrentiels en France,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2016 à 20:40 :
Quid du code du travail et des conventions collectives qui sont tellement contraignants qu'il est impossible de refléter ces nouvelles formes de travail dans le contrat avec le salarié ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :