Franchir le cap de la reconversion : de cadres à artisans

 |   |  1183  mots
Guislain Varin, ingénieur agro-alimentaire devenu plombier.
Guislain Varin, ingénieur agro-alimentaire devenu plombier. (Crédits : Laurent Cerino)
Ils bousculent radicalement leur horizon professionnel, optant pour un virage, négocié, à 180 degrés. Ces cadres en entreprise ont fait un vrai choix : devenir artisan. Malgré de belles carrières qui se profilaient dans leur poste d'origine, l'envie de travailler avec leur tête et leur main a été plus forte. Une tendance émergente.

Au moment de son départ à la retraite, le haut responsable d'une entreprise d'ingénierie lyonnaise constate sans regret : « Je me suis éclaté, mais je n'ai pas vu mes enfants grandir. » Pour Guislain Varin, ingénieur agro-alimentaire, en poste dans cette entreprise depuis huit ans et alors chef de projet, c'est l'électrochoc. Pas question pour lui de faire un constat si amer. Certes conduire au long cours d'importants projets pour l'industrie pharmaceutique et agro-alimentaire lui apporte de grandes satisfactions, mais il ressent aussi frustrations et manques.

Façonner du concret, voire du beau

« J'avais l'impression de me faire voler du temps, avec tous ces déplacements, des réunions de travail interminables et pas forcément intéressantes. Ce temps ne me serait jamais remboursé. Quand on est cadre, on ne peut pas moduler. Le travail manuel me manquait. »

Plus que bricoleur, il se découvre un vrai plaisir à remettre en état de fond en comble son appartement récemment acquis, s'initiant à tous les corps de métier. Inspiré par un oncle chauffagiste depuis trente ans, il décide à 34 ans de franchir le pas. Après un CAP d'installateur thermique, il créé son Eurl de chauffage-plomberie à Lyon en 2010. Une rupture conventionnelle lui permet de démarrer en percevant des indemnités pendant un an, de quoi se constituer une trésorerie rassurante.

Une tendance émergente

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :