Rhône-Alpes : l'emploi recule les carnets de commandes rebondissent

 |  | 382 mots
Lecture 2 min.
Selon l'INSEE, les carnets de commandes dans l'industrie ammorce un timide rebond.
Selon l'INSEE, les carnets de commandes dans l'industrie ammorce un timide rebond. (Crédits : © Gleb Garanich / Reuters)
Selon l'INSEE à la fin 2014, les carnets de commandes dans l'industrie ont amorcé une légère remontée en Rhône-Alpes; mais l'emploi à continuer de reculer, particulièrement dans l'intérim.

Peu d'embellies pour Rhône-Alpes dans la dernière note de conjoncture de l'INSEE publiée ce jeudi. Les statistiques révèlent dans l'industrie et le négoce de gros, une légère reprise des carnets de commandes au 4e trimestre 2014. L'activité repart doucement également dans le secteur marchand. En parallèle les exportations se stabilisent +0,3 %, alors qu'elles avaient reculée au début de l'année dernière. Ce qui fait dire à l'INSEE que les "freins se desserrent un peu" en Rhône-Alpes.

Mais, dans de nombreux secteurs, la situation reste toujours très problématique. C'est notamment le cas du BTP. Pour mémoire, au 3e trimestre, les mises en chantier ont encore chuté de 6,6 % par rapport au 2nd trimestre. Les travaux publics ont fini 2014 sur un troisième trimestre consécutif de recul. L'hôtellerie continue elle aussi de régresser avec -5,3 % de fréquentation en comparaison à la même période en 2013.

6 200 emplois perdus fin 2014

Il faudra encore attendre un peu pour recroiser ces éléments avec les chiffres de l'emploi sur le 4e trimestre 2014, en attendant ceux du 3e ne sont pas bons suivant en cela la tendance nationale .

"L'emploi salarié dans la région régresse dans l'ensemble des départements de la région. 6 200 emplois ont ainsi été perdus au 3e trimestre", précise Pierre-Jean Chambard, responsable emploi à l'INSEE Rhône-Alpes. L'industrie, -1 900, la construction, -1 000, le commerce, -600 sont très impactés. Mais c'est sur l'intérim que la contraction est la plus forte, avec 3 700 emplois perdus,-5,6 % (-3,3 % sur les douze derniers mois). Le début d'année avait été pourtant marqué par une progression de l'intérim, désormais, les niveaux sont inférieurs à ceux de 2013.

Seuls les services marchands gagnent des emplois

En revanche hors intérim, les services marchands ont gagné 1 050 salariés dans la région. Au 3e trimestre les déclarations préalables à l'embauche, hors intérim, sont en légère hausse, mais elles ne concernaient à 84,3 % des CDD, dont 65,7 % sont de moins d'un mois. Le taux de chômage augmente de 0,2 point, mais il est toutefois d'un point inférieur à la moyenne nationale et reste l'un des plus bas de France à 8,8%. Les licenciements économiques sont en hausse de 4 % sur les 11 premiers mois de 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :