À Annonay, Iveco Bus recrute

 |   |  183  mots
Iveco Bus conçoit, produit et commercialise des autocars.
Iveco Bus conçoit, produit et commercialise des autocars. (Crédits : Iveco Bus)
L'usine annonéenne tourne à plein régime. Il faut dire qu'un nombre record de commandes a été signé cette année. La direction envisage, dans un premier temps, de recruter 50 personnes d'ici la fin de l'année.

La direction d'Iveco Bus a annoncé fin septembre, lors d'un comité d'entreprise, l'embauche de 50 personnes entre les mois d'octobre et décembre. Une seconde vague est également envisagée pour début 2015.

Une hausse de l'activité

Il faut dire qu'un nombre important de commandes a été signé cette année. En février dernier, la capitale du Kazakhstan choisissait en effet de moderniser sa flotte de véhicules de transport public, en vue de l'Exposition universelle qu'elle accueillera en 2017, en s'offrant 350 autocars de la marque.

Lors de la visite officielle de François Hollande en Azerbaïdjan, le 12 mai dernier, une commande de 151 autocars au gaz naturel avait également été actée (marché de 50 millions d'euros). Fin mai, dans le cadre d'un appel d'offres, c'est la Régie autonome des transports parisiens (RATP) qui demandait à son tour des autobus de toute nouvelle génération à motorisations « propres » au gaz naturel et hybride électrique.

La société emploie 1 200 personnes. Afin de faire face à cette hausse d'activité, elle fait actuellement appel à 1016 intérimaires. C'est donc une partie de ces emplois qui sera pérennisée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2015 à 12:52 :
Des autocars vraiment de très mauvaise qualité... Dans ma société on en veut plus il consomme 8a 9 litres au 100 de plus que leur concurrent allemand et ça tombe toujours en panne ventilation très bruyante et le vieillissement au bout de deux ans il est en ruine.
Réponse de le 22/01/2015 à 18:45 :
Avec un pseudo comme volv59, tu ne travaillerais pas pour Volvo bus par hasard ?
a écrit le 22/10/2014 à 22:35 :
pauvres gens qui travaillent à des cadences infernales dans une petite usine ardéchoise mal dirigée.
Réponse de le 22/01/2015 à 18:48 :
Je peux te rassurer pour que tu arrêtes de pleurer, Turbulette, cette usine est bien syndiquée à tel point que le DG vient de se faire virer et remplacer par un nouveau....
a écrit le 10/10/2014 à 23:51 :
c'est vrai que, dans certains ateliers, ça ne parle pas français ?
Réponse de le 22/10/2014 à 11:02 :
français, italien et Ardèchois
Réponse de le 17/05/2016 à 14:32 :
JE CONFIRME que ça ne parle pas français de partout.
même que dans les ateliers les plus reculé de l'usine,ils ne sont pas équipés de électricité, ils plient , façonnent l'acier et portent les bus A LA MAIN jusqu’à la fin de la conception.

il y a d'autre remarque débile ? ou ça ira ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :