Gestion RH : le talon d'Achille des patrons de PME

 |   |  1986  mots
(Crédits : Fotolia)
Rares sont les PME à dédier un poste à la gestion des ressources humaines. En cause, le coût qu'implique ce poste, mais surtout la difficulté pour l'entrepreneur de déléguer des missions qui concernent l'humain. Alors, quand il externalise ses besoins en RH, le chef de PME constituerait-il un cas complexe à satisfaire et même à « éduquer »? La gestion RH représente davantage, pour le dirigeant, une affaire de sensibilité que de moyens financiers

« Nous nous sommes posé la question de recruter une personne en charge des ressources humaines, mais nous limitons les frais improductifs, comme les nomme notre comptable. Si je place une personne sur ce poste, je ne suis pas sûr non plus d'avoir quelqu'un d'exceptionnel, alors que le recrutement est pour nous essentiel. Dans une PME, nous devons faire des choix. Nous travaillons avec des consultants pour le recrutement des cadres supérieurs. Notre manière de gérer les RH en interne est de maintenir une bonne communication », confie David Vennin, directeur général de France Découpe, une SAS de près de 70 personnes dans la campagne roannaise (chiffre d'affaires de six millions d'euros, avec 15 % de croissance par an).

Ses mots pointent la complexe relation entre le dirigeant d'une PME et la question de ses ressources humaines. Parmi les petites et les moyennes entreprises, elles sont nombreuses à n'avoir personne, en interne, dédiée à la gestion des recrutements, des carrières, des plans de formation, etc. Quels défis dès lors un consultant intervenant se doit-il de relever pour régler les questions RH pour le compte d'un entrepreneur ? Le dirigeant de PME serait-il une épreuve...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :