Réalité Augmentée : ISKN, la spin-off du CEA Leti n’a pas dit son dernier mot

 |  | 1026 mots
Lecture 5 min.
La tablette de numérisation graphique développée par ISKN s'appuie sur une technologie issue du CEA Leti, à la croisée entre l'électronique, l'informatique et le magnétisme.
La tablette de numérisation graphique développée par ISKN s'appuie sur une technologie issue du CEA Leti, à la croisée entre l'électronique, l'informatique et le magnétisme. (Crédits : DR)
Discrète au cours des derniers mois, ISKN a cependant toujours du pain sur la planche. Alors qu’elle vient de remporter un trophée Inosport pour l’adaptation de sa tablette graphique et son application au marché des éducateurs sportifs, la jeune pousse spécialiste de la numérisation de traces écrites pour le marché créatif envisage d’ores et déjà d’autres débouchés dans le domaine de la réalité augmentée, boostés en partie par le Covid-19.

Elle s'était faite connaître en 2013, grâce à sa campagne de crowdfunding sur la plateforme Kickstarter. La spin-off du CEA-Leti, ISKN, avait à l'époque reçu un financement record de 350 000 dollars pour produire sa Slate, une tablette équipée de capteurs et intégrée au sein d'une couverture pour iPad.

Sa promesse ? Numériser des notes, croquis et dessins, à l'aide d'un stylo muni d'une bague aimantée, relié à une application mobile, Imagink. Le tout en s'appuyant sur des algorithmes permettant de localiser un objet physique en trois dimensions, grâce à une technologie protégée par 22 brevets, à la croisée entre l'électronique, l'informatique et le magnétisme.

"Notre idée globale est désormais de proposer de nouveaux modes d'interaction avec le monde numérique", mentionne l'un des trois co-fondateurs, Jean-Luc Vallejo. Ou, en d'autres mots, "comment rendre n'importe quelle surface ou presque intelligente ?"

Car après avoir commercialisé près de 150 000 exemplaires de sa première tablette graphique (Slate), ISKN part à la conquête de nouveaux marchés, avec un nouveau produit (Repaper), sorti à l'automne dernier, en partenariat avec le fabricant allemand de porte-mines Faber Castell. Au menu ? L'ajout d'une fonction permettant...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :