Chimie verte  : Afyren convainc 12 partenaires et l'Europe pour son projet de bioraffinerie

 |   |  412  mots
(Crédits : DR)
Avec un consortium européen qu'elle a su convaincre, la startup d'origine clermontoise Afyren a remporté un appel à projet européen d'une valeur de 20 millions d'euros. Une subvention qui va lui permettre d'accélérer la recherche de débouchés pour son usine de bioraffinerie.

Afyren veut réconcilier industrie et écologie. Depuis dix ans, la startup, qui vit entre Clermont-Ferrand et Lyon, travaille sur une technologie capable de transformer la matière première végétale en un acide purifié qui a les mêmes propriétés qu'une molécule issue des dérivés du pétrole. A terme, la startup entend donc remplacer ces ingrédients très utilisés par l'industrie chimique (cosmétique, arôme, nutrition humaine et animale, etc.) par sa molécule d'origine végétale....

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :