Grenoble : Avec Y.Spot, le CEA concrétise sa vision de l'innovation

 |   |  732  mots
Le nouveau centre d’innovation collaborative Y.Spot, inauguré ce vendredi par le CEA Grenoble, vise à regrouper en un même lieu dès un large spectre de partenaires, issus de cultures différentes, vers un objectif commun, qui demeure le développement de technologies de rupture.
Le nouveau centre d’innovation collaborative Y.Spot, inauguré ce vendredi par le CEA Grenoble, vise à regrouper en un même lieu dès un large spectre de partenaires, issus de cultures différentes, vers un objectif commun, qui demeure le développement de technologies de rupture. (Crédits : DR/ML)
Regrouper des acteurs d’horizons différents pour développer de nouvelles méthodes d’innovation ouverte, en un lieu connecté à tout l’écosystème technologique du CEA Grenoble : telle est l’ambition du nouveau centre d’innovation collaborative Y.Spot, inauguré ce vendredi sur la Presqu’île scientifique.

Le projet avait été lancé il y a près de deux ans, sous le nom d'Open Innovation Center. C'est désormais à travers un nouveau nom, Y.Spot, que le nouveau centre d'innovation collaborative du CEA Grenoble a été inauguré ce vendredi, sur la Presqu'île scientifique.

A travers ce premier bâtiment (Y.Spot Labs) de 3 300 m2, le CEA Grenoble a voulu rassembler à la fois ses équipes dédiées à l'innovation, mais également ses partenaires (industriels, PME, étudiants mais aussi architectes, designers, ergonomes, etc) en vue d'imaginer les innovations de demain de manière collaborative.

Avec, comme outils, différents lieux d'échanges et "modules" technologiques, dont un atelier de prototypage de 500 m2 qui accueille également une imprimante 3D fournie par le groupe HP, partenaire de ce lieu.

"Nous voulons faire de ce lieu une machine à produire de l'ambition industrielle", affichait le directeur de la recherche technologique du CEA, Stéphane Siebert.

Lire aussi : Stéphane Siebert (CEA) : "La maîtrise de la technologie est un enjeu de souveraineté nationale"

"Il existe une forte tendance en matière d'innovation, qui est d'intégrer les utilisateurs et usages finaux lors de la conception d'un produit, que ce soit pour les entreprises ou les centres de recherche. Nous avons voulu incarner cette ambition dans ce bâtiment, en mélangeant des chercheurs de sensibilité différentes ainsi que des professionnels comme des ethnologues, sociologues, designers, etc", explique Claire-Noël Bigay, la nouvelle directrice d'Y.Spot Labs

Car ce centre d'innovation se fixe un objectif : permette aux PME et aux grands groupes de travailler ensemble, mais aussi d'accélérer leurs feuille de route de l'innovation en se nourrissant de l'expertise de chacun, mais aussi de méthodes de travail plus agiles. Avec une cible concrète : accompagner les PME à passer d'un concept à une solution pré-industrielle en l'espace de 18 mois.

"L'impression 3D nous permet de casser le plafond de verre des limitations technologiques et d'inventer de nouvelles façons de concevoir des produits", résumait Pascale Dumas, pdg de HP France.

"Rassembler une communauté d'acteurs"

En plus de son atelier de prototypage, ce nouveau centre d'innovation rassemblera des espaces modulables en vue d'accueillir les entreprises, mais également un showroom, ainsi que des outils visant à favoriser le travail collaboratif, à l'image du module vision « Sircé ».

Conçu par l'ingénieur et scénographe indépendant, Frédéric Ravin, cet espace mobile de 100 m2, situé dans le hall du bâtiment, permet de reconstituer des objets en taille réelle, ou encore de dialoguer avec un expert en téléconférence en 3D.

"Il s'agit d'un outil de dialogue qui peut être utilisé par des professionnels parfois issus de différents horizons, et qui ne partagent pas toujours le même vocabulaire. Ils pourront alors naviguer ensemble autour du même objet 3D", indique Tiana Delhome, au CEA de Grenoble.

Car la stratégie d'innovation ouverte du CEA Grenoble mise beaucoup sur la création de liens renforcés entre une communauté d'industriels et entreprises, chercheurs, créateurs d'entreprise, étudiants, designers, artistes, investisseurs ou encore aménageurs. Le tout autour de la plateforme technologique du CEA Grenoble, qui compte déjà près de 4500 chercheurs et 6500 familles de brevets.

Et c'est pour compléter ce lien avec l'extérieur qu'un second bâtiment, Y.Spot partners, verra le jour à deux pas de là, à compter de 2022. Porté par le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes (CASRA), la Banque des Territoires et Mutualia Territoires Solidaires, ce bâtiment de 10 000m2, Y.Spot Partners, visera à accueillir les entreprises qui souhaitent se rapprocher du CEA pour leurs processus de conception.

Ce bâtiment hébergera aussi à terme l'incubateur de startups du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, le Village by CA du CASRA.

Si le budget de ce nouvel ensemble n'a pas encore été communiqué, son prédécesseur, Y.Spot labs, a quant à lui bénéficié d'une enveloppe de 17 millions d'euros d'investissements, financée par le CEA (7 millions d'euros), la région Auvergne-Rhône-Alpes (6 millions d'euros), ainsi que le département de l'Isère (4 millions d'euros).

De quoi se doter d'un centre d'innovation qui a d'ores et déjà vocation à rayonner bien au-delà des frontières hexagonales. Et qui pourrait faire des petits puisque le modèle vise à être reproduit, à l'échelle de CEA Tech, sur d'autres sites comme celui de Saclay ou Cadarache.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2020 à 17:56 :
"Le CEA, organisme public de recherche le plus innovant au monde" est-ce une déclaration du CEA ou du journaliste ? Si c'est du CEA cela démontre une suffisance et une prétention sans limites. Si c'est d'un journaliste, quels sont ses critères de comparaison ? Il semble ne pas voir plus loin que son département, à la limite sa région.
J'adore les noms attibués : "Open Innovation Center", "Y.Spot labs" pour bien singer les américain et avoir l'air "in".
Pauvre CEA qui essaye de survivre par tous les moyens...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :