“Le Google Street View” grenoblois du bâtiment expérimente en milieu réel son innovation

 |   |  966  mots
(Crédits : DR)
Modéliser des bâtiments 3D en vue de créer leur jumeau numérique sur une plateforme d’accès facile, à la sauce Google Street View. Telle est la mission que s’est fixée la start-up grenobloise My Digital Buildings. Elle vient d’ailleurs de s'associer à une expérimentation Territoires Solutions, portée par French Tech in The Alps au sein de l’espace de congrès de la Maison Minatec, en vue de tester en milieu réel les usages du numérique au sein de bâtiments accueillant du public.

Créée officiellement il y a seulement quelques mois par 3 associés (Arnaud Le Bihan, Emeric Mourot et Nicolas Gerchenzon), My Digital Buildings utilise des technologies de scanner 3D en vue de numériser des bâtiments, afin de proposer ensuite une plateforme web permettant à ses clients de visualiser et annoter "le jumeau numérique" de leur bâtiment au sein d'une plateforme web à l'accès simplifié.

Et pour cause : sa navigation peut sembler familière puisqu'elle reprend les codes d'un navigateur tel que Google Street View. Avec, à la clé, une simplification de la démarche, en vue d'en démocratiser les usages auprès des professionnels, qu'ils soient architectes, mais aussi logisticiens, chefs d'entreprises, etc.

"Pas besoin de logiciel, ni d'être expert en 3D pour accéder aux représentations 3D et 2D de son bâtiment", glisse Nicolas Gerchenzonco-fondateur de My Digital Building.

Après avoir travaillé sur les sujets de numérisation 3D dans le domaine des applications mobiles avec son associé Emeric, Nicolas Gerchenzon a eu l'idée de se lancer dans la création de ces "doubles"numériques.

"L'idée était de créer un avatar digital d'un bâtiment, combinant à la fois son aspect...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :