FasTeesh veut lever quatre millions d’euros

 |   |  323  mots
(Crédits : DR)
Trois ans après sa création, la start-up lyonnaise FasTeesh lance la pré commercialisation de sa brosse à dents innovante. Pour industrialiser sa fabrication, une levée de fonds de 4 millions d’euros doit être menée d’ici le premier semestre 2019.

Ils ont mis au point un procédé qui pourrait éclairer les journées de milliers d'enfants, voire d'adultes, lassés de "perdre" autant de temps chaque jour à se laver les dents...

Benjamin Cohen et Christophe Cadot, deux jeunes entrepreneurs lyonnais incubés à l'ECAM, travaillent depuis 2015 sur Y-Brush, un dispositif permettant "d'assurer un nettoyage performant en seulement 10 secondes" grâce à une brosse spéciale brossant toutes les dents en même temps.

Le premier est ingénieur en bioinformatique et a été manager de projets dans le milieu de la santé pendant plusieurs années, le second est ingénieur en sciences. Ils viennent de lancer la pré commercialisation sur kickstarter et sur Indemand (Indiegogo). En quelques semaines, ils ont déjà pré-vendu pour 165 000 dollars de leur produit à travers le monde entier.

"Les produits seront expédiés à partir d'avril 2019. Fin 2019, l'objectif est d'être présent en pharmacie et en grande surface", explique Benjamin Cohen.

La fabrication de la brosse sera sous-traitée à une entreprise rhônalpine (nom confidentiel), l'assemblage sera réalisé en interne, chez FasTeesh.

Industrialiser le process

Le développement produit étant achevé,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :