Bosch Vénissieux : vote positif pour la reconversion du site avec BoostHEAT

 |   |  782  mots
(Crédits : Laurent Cérino/ADE)
Le référendum du personnel organisé ce mercredi donne le oui largement gagnant. La startup BoostHEAT qui a mis au point une chaudière thermique très économe prévoit de créer 263 emplois sur ce site de Bosch à l'horizon 2021.

Sans surprise le personnel de Robert Bosch diesel à Vénissieux, dans la banlieue de Lyon, a donné un avis favorable au projet de réindustrialisation de l'usine avec la start-up BoostHEAT.

Sur les 113 salariés pouvant prendre part au référendum organisé ce mercredi entre 13 et 15 heures, le taux de participation était de 75 %. Le "oui" a obtenu 86 % des suffrages exprimés contre 11 % pour le non et 3 % de bulletins nuls. Une assemblée générale des salariés avait été organisée le 28 juin tandis qu'un comité d'entreprise extraordinaire donnera son avis définitif, demain.

"Cela donne une bonne perspective pour l'avenir du site et pour Vénissieux", commente Marc Soubitez, délégué syndical central CFDT.

Aucun départ contraint

Le contexte ? L'unité diesel fabrique des composants (pistons et cylindres) pour des moteurs diesel en fin de vie. Cette activité sera délocalisée au Brésil. Cent cinquante personnes sont employées sur le site, mais une centaine est concernée par ce transfert.

Transfert que la direction de la firme allemande avait initialement envisagé en mars prochain avant d'accepter de le repousser à fin 2017 au terme d'un conflit de plus de trois semaines en mai.

Lire aussi...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :