CEA Tech : Jean Therme passe la main à Stéphane Siebert

 |   |  469  mots
(Crédits : Rea)
Après 12 ans à la tête du CEA Tech, l'Isérois Jean Therme est remplacé par Stéphane Siebert, jusqu'ici directeur adjoint de la recherche technologique. Basée à 80% à Grenoble, la direction de la recherche technologique du CEA (CEA Tech) intègre également les activités du CEA de Saclay.

Depuis le 1er janvier 2016, le grand patron de la recherche technologique du CEA a changé : après 12 années passées à la tête de cette entité, Jean Therme a cédé sa place à Stéphane Siebert, jusqu'ici son bras droit, puisqu'il occupait depuis l'an dernier les fonctions de directeur adjoint de la recherche technologique. C'est même celui-ci qui aurait recommandé son successeur au niveau national auprès de l'administrateur général, Daniel Verwaerde.

Lire aussi : Jean Therme, le marathonien

Jean Therme devient quant à lui conseiller spécial auprès du directeur de la recherche technologique et est parallèlement reconduit dans ses fonctions de directeur délégué aux énergies renouvelables auprès de l'administrateur général du CEA.

Le bras droit de Jean Therme

Diplômé de l'École Centrale de Paris en 1981, Stéphane Siebert a effectué une grande partie de sa carrière au sein du CEA Grenoble, où il a commencé dès 1984 en tant qu'ingénieur-chercheur au service des piles. Il a également participé à la création d'une société essaimée du CEA et spécialisée dans la simulation de centrales nucléaires et thermiques et de systèmes ferroviaires entre 1989 et 1995, avant de devenir directeur des services techniques puis directeur général de la Ville de Grenoble.

Il est de retour au CEA Grenoble à compter de 2007, en tant que directeur des grands projets de la direction de la recherche technologique (CEA Tech), puis directeur adjoint de la recherche technologique depuis 2015.

Une prise de recul dans la continuité

Si Stéphane Siebert ne s'est pas encore exprimé publiquement - sa première allocution est attendue lors de la cérémonie des vœux au personnel, prévue fin janvier - le service des communications du CEA Grenoble précise que Jean Therme souhaitait "prendre un peu de recul depuis quelque temps après avoir porté de nombreux projets comme le projet de campus Giant, la création du pôle CEA Tech en région, en 2013, après la diffusion aux antennes régionales voulue par François Hollande".

"En prenant la direction déléguée aux énergies renouvelables, il veut à tout prix consolider le travail qui a été fait et pérenniser les partenariats industriels, en plus d'occuper un poste sur des filières comme le solaire et l'hydrogène qui ont de vrais enjeux", décrypte-t-on en interne.

Le pôle CEA Tech est chargé de diriger la recherche technologique du CEA. Constitué des trois instituts Leti, Liten, List et de l'Ins​titut CEA Tech en région, il regroupe 4 500 chercheurs pour un budget annuel de plus de 650 millions d'euros. Bien qu'il s'agisse d'un pôle national, son activité est basée à 80% sur Grenoble.

Lire aussi : CEA-Leti de Grenoble, de la recherche à l'industrie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :