Dowino commercialise son jeu vidéo sans image

 |   |  319  mots
(Crédits : DR)
La startup lyonnaise Dowino a lancé son jeu sans image "A Blind Legend" sur les plateformes mobiles. Un jeu vidéo basé sur le son et réalisé en coproduction avec France Culture.

Jouer à un jeu vidéo sans image, c'était le pari de ce studio lyonnais de création d'applications et de serious games. Le produit basé sur le son binaural se destine d'abord aux personnes mal voyantes, mais il est accessible à tous sur IPhone comme sur Androïd.

"A blind legend" est le tout premier jeu d'action français sans image, où les yeux sont vos oreilles. Pour cela, Dowino met en œuvre la technique du son binaural. Avec un simple casque audio, il donne l'illusion d'être immergé dans un environnement sonore complet et très réaliste en 3D.

Coproduction avec France-Culture

La jeune startup, fondée à Lyon en novembre 2013, avait levé plus de 43 000 euros sur la plateforme Ulule pour développer son produit. La jeune pousse a bénéficié du soutien du poids lourd du son. Radio France et plus spécifiquement France Culture.

"Ils nous ont contactés après la campagne de crowdfunding. Nous nous sommes mis d'accord sur une coproduction", explique Pierre-Alain Gagne, gérant de l'entreprise. "La technique du son binaural leur est familière notamment dans le travail de fiction radiophonique. Avec du matériel de pointe leur expérience nous a évité pas mal d'écueils", poursuit-il.

Un prochain jeu pour arrêter de fumer

Dowino ne s'est pas fixé d'objectif commercial sur ce jeu qui est en téléchargement gratuit, mais avec la possibilité, comme Candy Crush, de s'acheter des packs de vie.

La startup à d'autres projets de jeu en autoproduction dans ses cartons. En 2016, Dowino envisage une nouvelle campagne de crowdfunding pour financer la production d'un nouveau jeu vidéo, destiné cette fois à... arrêter de fumer. "Ce sont les enfants qui pourront inciter leurs parents à arrêter de fumer avec ce jeu", prédit Pierre-Alain Gagne.
L'entreprise a réalisé l'an dernier plus 250 000 euros de chiffre d'affaires et prévoyait de recruter deux personnes en 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :