28 000 emplois pour la robotique en Rhône-Alpes

 |   |  310  mots
(Crédits : DR)
Depuis mardi, le salon européen de la robotique de service a donné l’occasion à la Région Rhône-Alpes de mettre en avant une filière dynamique sur son territoire qui emploie 28 000 personnes.

Les données du marché de la robotique sont essentiellement internationales. Fournies lors de la 4e édition du salon Innorobo par la société organisatrice Innoecho, le marché est estimé à près de 21 milliards d'euros porté principalement par les acteurs de la robotique industrielle (18 milliards d'euros). Citant les données de la Fédération internationale de la robotique (IFR), Innoecho parle d'une croissance du marché total de la robotique de 30 % par an en moyenne sur les 4 prochaines années « tirée par la robotique de services, et notamment la robotique domestique ». Un marché qui pourrait même atteindre 100 milliards d'euros en 2020, selon la Commission européenne. Une aubaine pour les entreprises et pour l'emploi. Toujours selon la IFR, l'industrie robotique pourrait créer entre 1,9 et 3,5 millions d'emplois dans le monde à horizon 2020.

 

50 entreprises exclusivement robotiques

 

En Rhône-Alpes, le secteur de la robotique est dynamique et en croissance. Le salon Innorobo en est l'exemple, les écoles (CPE Lyon, Insa), pôles de compétitivité et clusters aussi. Cependant, difficile encore de connaître précisément le nombre d'acteurs de la filière sur le territoire. L'étude de l'Agence régionale du développement et de l'innovation (Ardi), nous en dit un peu plus. Ainsi, 300 entreprises ont été identifiées « se positionnant déjà comme offreurs de systèmes ou de briques technologiques entrant dans la constitution de solutions robotiques ». Et 50 seraient des acteurs exclusivement robotiques employant 3 000 personnes sur un peu plus de 28 000 que compte la filière au sens large, soit 1 500 entreprises. Industrie d'avenir, la robotique génère déjà un volume d'affaires de près de 6 milliards d'euros sur le territoire, selon l'étude. « Faisant de Rhône-Alpes, l'une des trois régions françaises les plus dynamiques à ce niveau », souligne Jean-Louis Gagnaire, vice-président de la Région Rhône-Alpes en charge de l'économie.

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :