Lyon : 250 jours de congés payés pour aider les sans-abris

 |   |  486  mots
(Crédits : JACKY NAEGELEN)
Moins d'un an après son lancement, le collectif L'entreprise des possibles, qui œuvre en faveur des sans-abris, affichent des premiers résultats encourageants.

Lancé fin janvier 2019 avec "pour ambition d'éradiquer la question des sans-abris d'ici trois ans", comme le rappelle Alain Mérieux, fondateur et président du fonds de dotation L'Entreprise des possibles, l'initiative s'installe peu à peu dans le milieu entrepreneurial de la métropole de Lyon.

Lire aussi : Lyon : des entreprises veulent éradiquer le "sans-abrisme"

Après six mois de structuration, le fonds est passé de 22 entreprises fondatrices à 38 entreprises adhérentes, représentant un potentiel de 28 000 collaborateurs mobilisables.

"Nous espérons atteindre les 40 entreprises d'ici la fin de l'année 2019", avance Isabelle Fieux, la directrice de L'Entreprise des Possibles.

A commencer par la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne qui devrait officiellement s'engager dans le mouvement au tout début de l'année 2020, mais dont le nouveau président, Philippe Valentin, a assuré de son soutien.

Ces entreprises ont permis à leurs collaborateurs de s'engager dans 50 missions de bénévolat depuis septembre 2019 à destination de 13 associations référencées. Elles devraient être une vingtaine d'ici 2020.

Un nouveau levier : le don de congés payés

L'initiative repose sur trois piliers...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2019 à 11:32 :
Un grand merci à nos entreprises.
Nos bénévoles ont toujours donné sans rien attendre. Parfois pour tenir, Ils s'éloignent un peu pour charger la batterie pendant ce temps ceux qui ont besoin d'eux stagnent.
Le fait de leur accorder des facilités permet à tout le monde de se relever.
Bientôt la fin de la pauvreté.
Bravo !
a écrit le 29/11/2019 à 19:15 :
Pendant que les riches ne pensent qu'à eux et que l’État ne pense qu'aux riches c'est toujours les pauvres et moyens qui pensent aux plus démunis et vu que ceux-ci n'ont plus de rond ben ils offrent leurs congés payés en plus.

Plus on possède et plus on est possédé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :