Lyon : des entreprises veulent éradiquer le "sans-abrisme"

 |   |  605  mots
Un collectif d’entreprises lance un fonds de dotation en faveur des sans-abri et des populations fragiles de la métropole lyonnaise. Ce dispositif original impliquera autant les collaborateurs des entreprises engagées que les entreprises elles-mêmes. Objectif : mettre à disposition des acteurs sociaux du temps de bénévolat, des ressources financières et des solutions d’hébergement.

La mobilisation des gilets jaunes et l'impulsion donnée par la loi Pacte semble déjà en train de secouer le monde de l'entreprise. A Lyon, 16 entreprises, soutenues par la CPME, le Medef et la CCI métropolitaine, ont lancé hier le dispositif "L'entreprise des possibles".

Ce fonds de dotation vise à mobiliser les entreprises de toutes tailles et tous secteurs confondus pour favoriser la réintégration dans la société de personnes qui n'ont plus de toit décent ou qui, du fait de leur grande fragilité, risquent de se retrouver à la rue.

À travers sa mise en place, ce projet souhaite favoriser trois nouvelles pratiques, engageant à la fois les entreprises et leurs collaborateurs grâce à la mutualisation de ressources humaines, financières et immobilières et leur redistribution aux acteurs associatifs luttant sur le terrain contre la grande précarité.

Un dispositif innovant

Ainsi, un salarié souhaitant donner du temps de bénévolat à une association verra son entreprise renchérir d'un nombre de jours supplémentaires pris sur son temps de travail. De même, si un collaborateur souhaite donner à une cause un jour de congé ou de RTT, son entreprise abondera cette somme pour la reverser au...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/02/2019 à 4:57 :
Bravo.
Oui, on retrouve là la grande tradition sociale de Lyon.
Un rayon de soleil à côté d'un avenir qui semble bien sombre. Tout n'est pas foutu si chacun s'y met.
Une retraitee
a écrit le 31/01/2019 à 19:09 :
Bonjour
Il est important que la médiatisation de cette initiative très concrète se fasse régulièrement et sur la base de résultats concrets chiffrés qui auront un écho auprès des personnes.

bravo
a écrit le 31/01/2019 à 18:53 :
Face à la non volonté de nos politiciens d'essayer de lutter contre la pauvreté, ne faisant que la générer en prenant à tous pour donner aux mégas riches, il est évident qu'il va bien falloir faire quelque chose si on ne veut pas que les nombreux touristes qui viennent en France reviennent chez eux et disent "Mais bon sang c'est la misère en France !"

Le problème est que le LREM lui il regarde à un mètre autour de lui et constate qu'il n'y a aucun problème de pauvreté hein, non mais n'importe quoi...

Fakes news !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :