Quand la Direccte se frotte à l'économie collaborative

 |   |  695  mots
Lors de la Fabrique d'Idées, une illustratrice synthétise graphiquement les propos des intervenants.
Lors de la Fabrique d'Idées, une illustratrice synthétise graphiquement les propos des intervenants. (Crédits : David Vallat)
L'économie collaborative, une culture avant tout ? La Direccte Auvergne-Rhône-Alpes a convié les agents de la fonction publique à s'en imprégner, lors d'une journée particulière au contact de porteurs de projets collaboratifs.

Ce devait être au départ une journée de formation classique sur le thème de l'économie collaborative, pour les 1100 fonctionnaires de la Direccte Auvergne Rhône Alpes. C'est devenu la Fabrique d'idées, un événement "plus ouvert sur la cité", selon Jean-François Bénévise, le directeur régional Auvergne-Rhône Alpes. Pour coorganiser la journée, la Direccte sollicite David Vallat, enseignant-chercheur à l'Université Lyon-1 et apôtre de la "recherche-intervention" dans le milieu socio-économique. De fil en aiguille, Renaud Payre, directeur de Sciences Po Lyon se rallie au projet et décide d'accueillir les participants à l'IEP.

Ce mercredi 28 juin, une dizaine d'acteurs régionaux de l'économie collaborative sont donc conviés à venir présenter leurs initiatives : une coopérative d'entrepreneurs, un incubateur de restaurants, une plateforme de troc de prestations entre entreprises... Des projets parfois encore à peine émergents. Une nouveauté pour l'administration peu habituée à traiter avec des acteurs mouvants, jeunes et mal identifiés. "Davantage que des structures, c'est une culture et des gens qui sont liés à cette culture" que l'administration doit découvrir, suggère Xavier...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :