Capsa Container, des boîtes et du social

 |   |  266  mots
(Crédits : Matthieu Deyspesses)
Si le business de la construction privée-événementiel devrait rester l'activité majoritaire de Capsa container, son ambition sociale est réelle : centre de semi-liberté, alternative aux logements d'urgence, la startup industrielle veut s'inscrire dans la logique de la ville inclusive.

"Le container permet d'apporter des réponses éphémères à des problématiques sociales et inclusives fortes. En ce sens, il est l'élément type de la ville en transition", assure Cédric Denoyel, fondateur de Capsa Container. La startup mêle l'industrie traditionnelle via le container à l'architecture et à la technologie de pointe. Si le business de la construction privée-événementiel devrait rester majoritaire dans son activité, l'ambition sociale de la jeune pousse est réelle : réaliser à terme 25 % de son chiffre d'affaires sur ce créneau (prévisions 2016 : cinq millions d'euros).

Questions sociétales

Parmi les projets "à destination sociale", outre une forte démarche de mécénat culturel, l'entreprise propose ses services au ministère de la Justice, pour une expérimentation dans le nord de la France. Elle y construit 47 cellules dans un centre de semi-liberté. À travers ce projet, Capsa, localisée en banlieue lyonnaise, aborde la question sociétale de la surpopulation carcérale.

Lire aussi : Capsa, la startup industrielle qui révolutionne le container

Elle se focalise aussi sur la question du logement. Une collaboration avec des bailleurs sociaux, dans la région de Chambéry,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :