La P'tite Rustine roule en tandem

 |   |  299  mots
Léonard Pinton, co-fondateur, Valentin Carle, responsable mécanicien et premier salarie, et Jonathan Simonard, co-fondateur.
Léonard Pinton, co-fondateur, Valentin Carle, responsable mécanicien et premier salarie, et Jonathan Simonard, co-fondateur. (Crédits : Laurent Cérino/ADE)
De leur rencontre au cours de leur Service civique naîtra l'entreprise La P'tite Rustine, qui promeut l'éco-mobilité à travers le vélo. Jonathan Simonard et Léonard Pinton, deux jeunes hommes motivés et animés par l'entrepreneuriat exemplaire.

« Changer les choses à son niveau, c'est faire une croix sur l'océan, se concentrer sur ses gouttes d'eau. » Derrière ces paroles d'une chanson de Milk Coffee and Sugar naîtra une relation d'amitié entre Jonathan Simonard et Léonard Pinton.

Deux jeunes hommes motivés par l'entrepreneuriat exemplaire qui se sont rencontrés voilà seulement trois ans, lors de leur Service civique, et animés par le même sens de l'engagement du groupe de hip-hop.

De leur rencontre est née La P'tite Rustine, association qui promeut l'éco-mobilité à travers le recyclage de vieux vélos et des ateliers sur la mécanique. Un moyen de sensibiliser à la pratique du cycle.

Fini la voiture et les transports en commun

Issue du dispositif Jeunes bâtisseur d'Avenir à Lyon, elle devrait se transformer, d'ici à quelques mois, en une entreprise coopérative. Pour le duo, l'un passé par l'IAE de Lyon, l'autre par l'école 3A, fini donc la voiture et même les transports en commun, seul le vélo fait partie de leur moyen de déplacement hiver comme été. Une démarche durable encore peu répandue malgré une demande croissante.

« Nous sommes partis des besoins constatés et nous y répondons avec une finalité sociale », justifie Jonathan.

Crowdfunding réussie

Dès lors, ils transmettent au plus grand nombre particuliers, entreprises privées et institutions, la culture du cycle dans le but d'optimiser les déplacements de personnes en milieu urbain tout en les accompagnants vers une mobilité durable.

Après une campagne de crowdfunding « réussie », une période d'incubation chez Ronalpia, La P'tite Rustine devrait bientôt pédaler de ses propres ailes.

« A nous désormais de nous débrouiller, à notre niveau, afin de participer au bien-être collectif », annonce Léonard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :