Lionel Strub : "La méditation n'est pas une recette miracle"

 |   |  564  mots
Lionel Strub : La méditation de pleine conscience est en effet une ressource qui implique tous les phénomènes qui constituent notre vie intérieure.
Lionel Strub : "La méditation de pleine conscience est en effet une ressource qui implique tous les phénomènes qui constituent notre vie intérieure." (Crédits : DR)
Enseignant-chercheur et conseiller scientifique de la chaire Mindfulness, bien-être au travail et paix économique de Grenoble École de Management, Lionel Strub met en garde contre les dangers d'instrumentalisation d'une discipline en voie de structuration.

Acteurs de l'économie-La Tribune : Vous avez piloté le partenariat entre cette chaire de GEM et le CJD. Dans quel état d'esprit ces jeunes dirigeants ont-ils abordé la méditation de pleine conscience ?

Lionel Strub : Pour certains, il s'agissait simplement de découvrir, d'explorer. D'autres ont exprimé des problèmes de gestion du stress, de leurs émotions, déploraient un déficit de concentration. Certains enfin se sont montrés dubitatifs, voire résistants. Mais j'ai été très étonné de constater que cette expérience a vite provoqué des prises de conscience.

Ces jeunes dirigeants se sont rendus compte à quel point ils gaspillaient leur attention, se laissaient perturber par toutes sortes de pensées, ruminaient des événements stressants. Par la pratique de la pleine conscience, ils ont mesuré à quel point le mental déforme la réalité. Les choses ont bougé, bien que plus lentement chez les « résistants ».

Pour quelles raisons subsiste-t-il une résistance ? Quelles sont les difficultés de la méditation de pleine conscience ?

Une des grandes difficultés réside dans le fait que cette pratique implique une rencontre avec soi, c'est-à-dire avec ses zones de vulnérabilité, avec des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :