J.Huybrechts : « Les entrepreneurs attendent trop de l'Etat »

 |   |  439  mots
(Crédits : DR)
Mardi 25 novembre, les acteurs de l'économie régionale animés par des valeurs sociales se réuniront pour la seconde édition lyonnaise du Parlement des entrepreneurs d'avenir. Créée par l'entrepreneur Jacques Huybrechts et à laquelle Acteurs de l'économie-La Tribune est associée, cette journée est placée sous le signe des bonnes pratiques ayant pour but de « faire progresser l'économie ».

Acteurs de l'économie : Le Parlement des entrepreneurs d'avenir à Lyon émane de l'édition parisienne, fondée en 2009. Cette année, la thématique abordée porte sur « Innover mieux pour transformer la société ». A qui vous adressez-vous ?

Jacques Huybrechts: Le Parlement mobilise, rassemble et fédère des entreprises, acteurs publics, associations, et syndicats qui concilient efficacité et responsabilité sociale, engagement éthique et environnemental. Ils croient en une économie nouvelle innovante et responsable « faire mieux mais différemment ». Contrairement à ce que l'on pense, tous ne sont pas issus de l'économie sociale et solidaire mais sont d'abord des entrepreneurs de l'économie de marché responsables et engagés. Vous savez, les entrepreneurs sont parfois plus engagés que certaines associations de l'ESS. Pour cette nouvelle édition lyonnaise, nous allons une nouvelle fois valoriser les actions innovantes de ces acteurs, montrer des exemples concrets pouvant donner des idées aux autres.

Aux termes d'une journée d'échanges, quel est le dessein de ce Parlement des entrepreneurs d'avenir territorial ?

L'ambition de cette journée est de faire progresser l'économie vers plus de valeurs afin qu'elle soit transmise le plus largement possible auprès des chefs d'entreprise, des équipes et des organisations. Le capital humain étant le moteur de l'entreprise. Les entrepreneurs doivent le mettre au centre de leur modèle signe d'une chiffre d'affaires en hausse. Cette journée permettra donc de faire connaître notre réseau, de « networker » et de valoriser les bonnes pratiques. Pour cette édition à Lyon, nous éditerons un guide de Collection de solutions. Il s'agit d'initiatives tant sociales, que managériales portées par 70 acteurs rhônalpins pouvant en inspirer d'autres. A l'avenir, le Parlement définira et proposera des actions pour et avec les entreprises et décideurs, et pourraient les faire remonter au gouvernement. C'est aux entrepreneurs, désormais, de prendre les choses en main.

Face à votre constat, quel est alors le rôle des pouvoirs publics ?

Je pense qu'il faut arrêter de croire que les pouvoirs publics vont tout régler localement et nationalement puisque les moyens se raréfient et devraient se poursuivre encore. Le politique ne doit pas décider de tout mais être présent pour donner le la quand c'est nécessaire. Seulement, si les entrepreneurs étaient plus engagés, il serait plus aisé de pouvoir le dire et le faire. Je trouve qu'ils ne le sont pas assez. Nombreux sont ceux qui attendent trop de nos gouvernements, attendent des subventions, des allègements, etc. Ils devraient d'abord et avant tout créer un écosystème favorable à leurs affaires.

Le Parlement des entrepreneurs d'avenir 2014

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/11/2014 à 17:47 :
nous attendons surtout que l'état arrête de vouloir nous aider !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :