Big Booster revoit entièrement sa copie

 |   |  681  mots
(Crédits : DR)
Après avoir connu une forte crise interne au cours de sa troisième année, le programme international d'accélération de startups repense totalement son modèle. Une réunion, prévue lundi prochain, doit valider les nouvelles orientations. Parmi lesquelles le recentrage de Big Booster sur l'axe Lyon-Boston, la création d'une fondation ou bien encore l'appel à un opérateur extérieur pour piloter le dispositif.

Big Booster va tout changer, ou presque. Les partenaires du programme international d'accélération de startups, porté par la Fondation pour l'Université de Lyon, doivent se retrouver lundi prochain pour valider les nouvelles orientations du dispositif. Et, d'après nos informations, ce n'est rien de moins qu'un changement radical du modèle de Big Booster qui doit être entériné.

Une remise à plat nécessaire alors que le dispositif a connu une troisième année marquée par d'importantes turbulences internes, qui se sont soldées par le départ de son directeur, Didier Hoch.

"Le programme est un peu parti dans tous les sens au cours de la saison 3, ce qui a eu pour effet de perturber de nombreux partenaires historiques et de faire imploser l'équipe en interne", rapporte un proche du dossier.

Un développement tous azimuts symbolisé par le déploiement de Big Booster en Chine, jugé trop rapide par plusieurs partenaires.

"La Chine est un grand marché avec de nombreuses opportunités, mais il reste très compliqué à appréhender pour les entreprises, surtout lorsqu'elles sont jeunes. Cette volonté d'étendre la surface géographique de Big Booster a dilué l'efficacité et la lisibilité du...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :