Big Booster : vers l'Asie et au-delà

 |   |  583  mots
Les startups de Big Booster lors de leur déplacement à Boston, en février.
Les startups de Big Booster lors de leur déplacement à Boston, en février. (Crédits : Karen Latour / ADE)
Alors que les lauréats de la deuxième saison de Big Booster viennent d'être dévoilés, le programme d'accélération de startups entre Lyon et Boston voit déjà plus loin. Outre la confirmation de ses ambitions à l'international - avec un déploiement en Chine, puis en Afrique du Nord - Big Booster devrait être marqué, pour la saison 3, par un accompagnement renforcé des startups tout au long de leurs parcours.

En septembre, quinze jeunes pousses s'envoleront pour Shanghai et Shenzhen, pour un dernier booster camp. Il marquera le dernier temps fort de la deuxième promotion de Big Booster, ce programme international d'accélération de startups entre Lyon et Boston. Parmi les objectifs de ce déplacement, permettre aux startups de comprendre les enjeux de développement dans ce pays. Mais "il va aussi nous permettre d'entrer en contact avec l'écosystème local afin que des startups ou des sociétés chinoises qui veulent découvrir l'Europe participent ensuite au programme", explique Didier Hoch, président du Big Booster, un programme d'accélération pour startups piloté par la fondation pour l'Université de Lyon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :