French Tech : avec le Bivouac, Clermont vise une labellisation thématique

 |   |  692  mots
Le 24 mars dernier, lors du comité de pilotage Clermont Auvergne French Tech.
Le 24 mars dernier, lors du comité de pilotage Clermont Auvergne French Tech. (Crédits : DR)
Le Bivouac, nouveau lieu totem du quartier numérique à Clermont-Ferrand, va accueillir sa première promo de startups dans quelques jours. Une nouvelle étape avant la labellisation "French Tech".

Après le premier appel à projets lancé en mars par le nouveau quartier numérique de Clermont-Ferrand, neuf startups viennent d'être sélectionnées sur concours pour intégrer la première promotion du Bivouac. Ce nouveau lieu de référence, installé dans les anciens locaux de la startup Prizee, a ouvert en janvier 2016. Il s'est fixé l'objectif d'aider jeunes pousses prometteuses à prendre leur envol.

"Nous sommes là pour coacher les créateurs et définir avec eux stratégie, marketing, management et financement, les quatre piliers de la réussite avant l'autonomie", souligne Benoît Membré, directeur du Bivouac.

Une vingtaine de startups

La première promo intègrera son nouveau camp de base d'ici fin avril.

"La durée du séjour des startups au sein du bâtiment variera en fonction de leurs besoins et de l'atteinte des objectifs qu'elles auront fixés avec l'équipe à leur arrivée, précise Benoît Membré. Leur parcours sera ponctué de points d'étapes réguliers permettant d'accompagner leur avancée".

L'incubation ne devrait toutefois pas excéder 18 mois, car les locaux peuvent accueillir une vingtaine de startups maximum. Un deuxième appel à projets, national cette fois-ci, sera lancé en juin.

Soutien des grands comptes

Cette structure destinée à booster les jeunes pousses propose également d'héberger et d'accompagner des PME à forte composante numérique portée sur la mobilité connectée et la spécialisation intelligente (3S).

Cofinancé par Clermont Communauté et la région Auvergne-Rhône-Alpes, à hauteur de 500.000 euros chacun par an pendant trois ans, le Bivouac a également reçu le soutien de neuf partenaires privés, dont Michelin, Limagrain ou encore le Crédit Agricole*, poids-lourds économiques régionaux, qui ont accepté d'apporter 10.000 euros à la structure pendant trois et surtout leur expertise et leur conseil pour aider les jeunes pousses à se développer dans un écosystème favorable.

Label French Tech

C'est notamment sur ces atouts - la mobilité connectée et le soutien des grands comptes du territoire-, que l'agglomération de Clermont-Ferrand souhaite capitaliser pour obtenir la fameuse labellisation French Tech.

Ainsi, le territoire a candidaté auprès de Bercy pour bénéficier du label thématique "French Tech", une nouvelle vague de labellisation lancée par le gouvernement, et dont la clôture des candidatures est fixée au 11 avril. Une délégation conduite par le directeur du quartier numérique, Benoît Membre, sera reçue au ministère de l'Économie et des Finances en mai. La réponse devrait être connue en juin.

Le label "French Tech", créé par Emmanuel Macron, permet aux territoires qui en bénéficient de profiter d'une visibilité nationale, voire internationale, dans le domaine des nouvelles technologies. Treize villes en France l'ont déjà reçu. En cas de réussite, l'Auvergne affirmerait encore un peu plus son empreinte digitale.

*Michelin, La Caisse d'Épargne et de Prévoyance d'Auvergne et du Limousin, La Montagne, Limagrain, Le Crédit Agricole Centre-France, Orange, EDF, Engie, Le Cluster Auvergne TIC.

Les 9 startups lauréates

  • Busi Corp : Solutions de cyber sécurité clé en main pour les professionnels et organisations ;
  • ChoChopUnPRO : l'application mobile de livraison de Pro à domicile ;
  • Foxtracker : système de positionnement GPS communiquant à très faible consommation ;
  • HearWear : solution de formation en ligne innovante pour le secteur de l'audition ;
  • Kalkin : propose de l'aventure connectée et lance Kelmis l'agent d'accueil numérique 3D pour la randonnée et le tourisme de pleine nature ;
  • Metaverse Concept : créateur d'une plate forme d'univers virtuel 3D interactifs, immersifs, collaboratifs et personnalisables.
  • Mondrivelocal.fr : nouveau concept de drive alimentaire favorisant les circuit-courts et garantissant une juste rémunération aux agriculteurs pour redonner du sens à notre consommation quotidienne ;
  • Réoviz : son nouveau concept, faciliter la vente grâce à la visualisation virtuelle réaliste et temps réel de produits et de biens.
  • Woom : l'application mobile WOOM (Word-of-Mouth) réinvente le bouche-à-oreille et permet à ses utilisateurs de découvrir, en quelques secondes et de façon ludique, des expériences insolites suggérées par la communauté, afin de composer des journées ou week-ends sur mesure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :