French Tech : Saint-Etienne veut créer 4 000 emplois

 |   |  496  mots
La feuille de route de la Design tech prévoit de développer des formations continues en design et numérique.
La feuille de route de la Design tech prévoit de développer des formations continues en design et numérique. (Crédits : Agence Un /Jan Oliver Kueze)
Le comité d'orientation stratégique de la French tech – Design tech est présidé par deux chefs d'entreprise. Ils ont pour objectif de favoriser l'émergence et le développement de startups créatives - numériques et design - afin de créer "à terme" 4 000 emplois.

La French Tech stéphanoise entre dans sa phase opérationnelle. Près de huit mois après l'obtention du label par l'agglomération autour de la thématique design, la feuille de route est désormais tracée. Avec une ambition claire :

"Devenir, dans les prochaines années, une plateforme de référence numérique/design permettant la création à terme de quelque 4 000 emplois, directs ou indirects, liés à l'économie numérique", avance le président de Saint-Etienne métropole, Gaël Perdriau.

À ce jour, l'écosystème numérique stéphanois emploie 10 000 salariés et génère un chiffre d'affaires global d'un milliard et demi d'euros à travers 750 entreprises.

Une vingtaine de partenaires

Pour tenir cet objectif, Saint-Étienne métropole a placé deux chefs d'entreprises stéphanois reconnus à la tête du comité d'orientation stratégique French tech - Design tech. Il sera en effet présidé par Elizabeth Ducottet, Pdg de Thuasne, ETI industrielle spécialisée dans les dispositifs médicaux textiles (1 800 salariés - 182 millions d'euros de chiffre d'affaires).

À son côté, Guillaume Beyens, directeur général de l'opérateur de services hébergés Adista (360 salariés - 66,5 millions d'euros de chiffre d'affaires) officiera en qualité de vice-président. Le comité rassemble également une vingtaine d'institutions, entreprises, partenaires économiques et académiques, banques et réseaux d'entreprises.

Quartier créatif

La French Tech stéphanoise implantera ses infrastructures autour de la Cité du design, dans le quartier créatif de Saint-Étienne. Un pavillon Design tech avec bureaux et show-room doit ainsi voir le jour dans le bâtiment de la Platine, avant la fin du premier semestre. Il servira de point d'entrée pour les entreprises.

Lire aussi : French Tech : Saint-Étienne, la conquérante

La Fabrique de l'innovation, un "fab lab" réunissant designers et entreprises, doit également ouvrir dans le courant de l'année. Puis un hôtel d'entreprises baptisé Grande usine créative et un Centre des savoirs et de l'innovation, respectivement en 2017 et 2018.

Design tech

Le comité d'orientation stratégique est présidé par Elizabeth Ducottet, Pdg de Thuasne.

 "Franchir très vite le cap de la rentabilité"

La feuille de route de la Design tech prévoit de développer des formations continues en design et numérique, de proposer des diagnostics en trois heures et des accompagnements en trois jours ou trois semaines, la mise en œuvre de programmes accélérateurs de startups et la mise en place de coopérations économiques internationales avec les villes créatives design Unesco.

"L'objectif est d'accompagner au mieux la création et le développement d'entreprises, afin de les aider à franchir très vite le cap de la rentabilité et de l'export, souligne Guillaume Beyens. Le numérique et le design sont deux données transverses qui devraient être utilisées partout mais qui ne le sont pas encore suffisamment."

Le dispositif Design tech stéphanois s'adressera aux entreprises de toute la France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2016 à 19:44 :
La French tech - design passe à l'acte très vite, ce qui n'est pas si courant, ici ou là, du label à l'action.
Après l'annonce d'un investissement de 20 M€, dans la création de l'usine du futur centrée sur le développement des applications 3D, voici une nouvelle initiative dont s'honorent la métropole et ses entrepreneur(e)s.
Saint Etienne métropole est en ordre de bataille numérique..!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :