Capillum : des cheveux contre la marée noire à l'île Maurice

 |  | 515 mots
James Taylor et Clément Baldellou, deux anciens de l'ESC Clermont, ont cofondé l'an dernier la startup clermontoise Capillum à tout juste 24 et 25 ans.
James Taylor et Clément Baldellou, deux anciens de l'ESC Clermont, ont cofondé l'an dernier la startup clermontoise Capillum à tout juste 24 et 25 ans. (Crédits : DR)
Capillium, la startup clermontoise qui récupère des mèches de cheveux chez les coiffeurs, a monté une opération pour aider à absorber la marée noire qui touche depuis le 6 août dernier l'île Maurice, suite au naufrage d’un navire de transport japonais.

James Taylor et Clément Baldellou, les deux jeunes cofondateurs de Capillum, une startup clermontoise spécialiste de la collecte et du recyclage du cheveu créée en 2019, se sont lancés dans une opération exceptionnelle de collecte et d'acheminement de cheveux vers l'île Maurice, aux côtés des ONG qui luttent contre la marée noire. Tous deux ont lancé un appel auprès des coiffeurs européens et le retour a été immédiat : les cheveux arrivent désormais par sacs entiers.

Le navire Wakashio s'est échoué fin juillet sur la Pointe d'Esny, au sud-est de l'île Maurice, en zone maritime protégée. Ses soutes...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :