Retail : Veertus, la plateforme web qui permet d’éviter l’essayage en cabine

 |   |  977  mots
Veertus pourrait bien faciliter la phase de déconfinement pour les enseignes de prêt-à porter en proposant aux consommateurs une plateforme mobile qui permet de connaître la taille et la coupe des vêtements, grâce à des algorithmes d'IA et une technologie d'image recognition.
Veertus pourrait bien faciliter la phase de déconfinement pour les enseignes de prêt-à porter en proposant aux consommateurs une plateforme mobile qui permet de connaître la taille et la coupe des vêtements, grâce à des algorithmes d'IA et une technologie d'image recognition. (Crédits : DR)
Eviter l’étape de l’essayage, tout en accompagnant les consommateurs dans la recherche d’un vêtement à la bonne morphologie : ce type de logiciel pourrait bien être utile aux enseignes de prêt-à-porter dont le quotidien est bousculé par l’arrivée du Covid-19. A Grenoble, Veertus vient de se transformer pour développer une plateforme web basée sur une technologie d’image recognition.

Alors que les boutiques de prêt-à-porter ont été autorisées à rouvrir leurs portes depuis le 11 mai dernier, l'exercice relève de la gageure pour une partie d'entre elles. Car entre la nécessité de mettre en place une organisation qui facilite les gestes barrières ainsi que les règles de distanciation sociale, le secteur du prêt-à-porter se heurte à une problématique de taille : comment gérer la question de l'essayage en cabine, et des produits que les clients choisissent de ne pas conserver ?

"Les enseignes devront, à court terme, apporter une alternative aux essayages et redonner confiance aux clients, alors que près de 80% des ventes du secteur de l'habillement se faisaient jusqu'ici en magasin", résume Jean-Marie Caoudal, cofondateur et président de Veertus.

Si la Fédération Nationale de l'habillement (FNH) a émis quelques recommandations à ce sujet, la jeune pousse grenobloise pourrait bien faire la différence en pleine période de crise.

Fruit d'un développement de deux années entre stylistes et experts de l'IA, Veertus a en effet mis au point un assistant virtuel qui offre, grâce à une série d'indicateurs morphologiques simples et renseignés en amont, des informations précises sur la taille et la coupe des produits scannés par un smartphone. Et ce, sans même passer en cabine.

Cette plateforme web sera mise à disposition, dès la semaine prochaine, des enseignes de prêt-à-porter qui en feront la demande. Car en signe de solidarité face à la crise du Covid-19, Veertus a décidé d'offrir l'abonnement à ses futurs clients jusqu'à la fin de l'année.

"Nous sommes en train de formaliser les contrats avec une dizaine d'enseignes et des discussions sont encore en cours avec trois grands groupes également", affirme Jean-Marie Caoudal, qui rappelle que son partenaire historique, les Galeries Lafayette, a déjà fait référencer près de 50 000 références sur la plateforme de Veertus.

Avec un objectif : enregistrer une centaine d'enseignes partenaires d'ici la fin de l'année.

Des cabines à la plateforme intelligente

Pourtant, le début d'année avait plutôt mal commencé pour la jeune pousse qui, juste avant le confinement, misait encore sur le déploiement de ses cabines intelligentes. Bardées de capteurs, celles-ci promettaient de scanner le contour de la silhouette d'un client en quelques secondes, pour dispenser ensuite des recommandations sur ses achats.

"Cette...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2020 à 11:01 :
Souhaitons bon vent à cette appli et au secteur du prêt à porter.
Mais, faudrait pas que si on essaie virtuellement un pantalon, on reçoive un pantacourt...
a écrit le 16/05/2020 à 10:41 :
vive les reseaux convolutifs
bon cela dit, quand on voit que quand on achete une chemise d'une certaine couleur c'est pas exactement la meme qui arrive, on se dit qu'entre l'idee et l'execution, y a de la marge

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :