Covid-19 : le pôle régional de Berger Levrault en effervescence

 |   |  437  mots
(Crédits : DR)
Le pôle santé social du groupe Berger Levrault a dû mettre les bouchées doubles depuis le début de la crise. Installé principalement en Auvergne-Rhône-Alpes, il doit développer en urgence de nouvelles solutions informatiques pour accompagner ses clients du secteur sanitaire.

Son chiffre d'affaires est en baisse du fait de la réduction des ventes, mais son activité explose. Le pôle santé social de l'éditeur de logiciels Berger Levrault (170 millions d'euros de chiffre d'affaires, 1 700 collaborateurs) est en effervescence.

Essentiellement basé à Lyon (100 salariés) et à Andrézieux-Bouthéon dans la Loire (Expertiz Santé repris en février dernier, 25 collaborateurs), il s'est mobilisé pour accompagner ses clients du secteur de la santé : hôpitaux publics, cliniques privées, Ehpad etc. Ce pôle santé travaille avec des clients implantés en France et à l'international, il compte une trentaine d'établissements clients sur la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"Si les outils informatiques ne sont pas à la hauteur de la crise, c'est une perte de temps importante pour le personnel de ces établissements. En période de pandémie, il n'est pas question de perdre la moindre minute", insiste le Lyonnais Franck Toufaili, directeur du pôle santé social du groupe Berger-Levrault.

Berger-Levrault fournit à ce secteur des progiciels spécialisés, des solutions de gestion du dossier patient, des outils de suivi etc.

Nouvelles fonctionnalités développées en urgence

"Dès les premiers jours de la crise, nous avons mobilisé nos équipes. Nous avons par exemple rapidement déployé une solution automatisée pour déprogrammer en masse les opérations non urgentes. Nous avons développé un outil permettant de classifier les patients afin de les placer dans les bonnes files d'attente", explique le directeur du pôle social.

Berger-Levrault a par ailleurs mis en place un système de téléconsultation s'appuyant sur le dispositif Monsisra en place en Auvergne-Rhône-Alpes. Il a également mis à disposition de ses 3 000 Ehpad clients un outil de lien social, BL-Familink, pour permettre aux résidents de garder le contact avec leur famille.

"Tous ces outils et nouvelles fonctionnalités ont été développés gratuitement. C'est notre contribution à la lutte contre cette épidémie", souligne Franck Toufaili.

L'entreprise poursuit ses efforts et travaille actuellement à un nouvel outil permettant aux Ehpad de télédéclarer plus facilement les décès.

Un groupe en croissance

Multi-centenaire, le groupe Berger-Levrault a affiché en 2019 une croissance de près de 15% par rapport à 2018. Il s'est lancé dans une offensive de croissance externe avec la reprise en 2019 de Neolink et ce...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :