Covid-19 : Tissages de Charlieu se convertit à la production de masques pendant la crise

 |   |  477  mots
L'équipe des Tissages de Charlieu avec ses masques maison
L'équipe des Tissages de Charlieu avec ses masques maison (Crédits : DR)
L’entreprise ligérienne, spécialisée dans le textile pour l’habillement et l’ameublement, a complètement stoppé sa production pour se consacrer uniquement à la production de masques.

En moins d'une semaine, Les Tissages de Charlieu, dans la Loire, ont basculé l'intégralité de leur production de tissage jacquard et uni pour l'habillement et l'ameublement vers la production de masques de protection. Les premiers exemplaires ont été produits mardi, récupérés hier sur place par les premiers clients, des établissements de santé de la région.

La PME ligérienne de 70 salariés (8 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018) est désormais en capacité de produire, en interne et sans aucune sous-traitance, quelque 100 000 masques de confinement par jour.

40 prototypes

"Nous avons été informés jeudi de la recherche active de l'Etat d'industriels capables de produire des masques. Immédiatement, mes équipes, déjà habituées à innover en permanence, se sont mobilisées et nous avons transmis nos premiers prototypes à la DGA", raconte Eric Boël, le dirigeant des Tissages de Charlieu.

Quelque 40 prototypes plus tard, la version définitive est prête.

"Il s'agit de masques de confinement, qui ne prétendent pas se substituer aux masques de haute protection homologués mais qui permettront de dépanner au plus vite ceux qui en ont besoin dans les structures de soin et les entreprises par exemple".

Ces masques trois couches sont tissés en coton et polyester en partie  recyclés. Ils sont lavables et réutilisables.

"Nous avons travaillé en collaboration avec des confrères, notamment l'entreprise Valmy à Roanne qui produit des masques jetables, ainsi qu'avec les structures de soin. Grâce à notre savoir-faire et à ces échanges, nous avons ajusté nos prototypes au fur et à mesure des demandes et des retours de chacun. Les lignes de production ont dû être adaptées aussi. Les équipes ont fait, en trois jours, le travail de développement réalisé en 3 mois habituellement. Il y a eu une mobilisation générale des salariés", insiste, ému, Eric Boël.

Mobilisation

Une mobilisation qui se traduit par ailleurs par la présence à leur poste de travail de plus de 90% du personnel.

"Je vois autour de moi beaucoup d'entreprises obligées de fermer leurs portes en raison du retrait des salariés. Mon équipe aurait pu rester chez elle, avec ses proches dans cette période difficile, et pour le même salaire, mais elle a fait le choix de venir travailler. Les salariés veulent contribuer à l'effort collectif. C'est aussi ça l'industrie française, ça fait du bien".

 L'entreprise est déjà submergée de demandes qu'elle va s'efforcer de contenter au mieux. Pas question néanmoins de parler de chiffre d'affaires dans cette période :

"Ce n'est absolument pas le sujet du moment : l'objectif est d'apporter notre pierre au combat contre le coronavirus".

Eric Boël a d'ailleurs déjà entrepris de partager les informations avec d'autres tisseurs français afin de démultiplier les capacités de production sur tout le territoire national.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2020 à 23:36 :
RESPECT !
a écrit le 20/03/2020 à 21:34 :
Bravo à vous complètement dingue dans arriver là nos hôpitaux sont en crise pas de argent pour eux par contre pour construire de nouveaux radars qui coûtent des millions là on trouve l argent ce gouvernement devrait être poursuivi pour non assistance en personne en danger
a écrit le 20/03/2020 à 21:07 :
Bravo à vous tous ,c'est dans l'épreuve que se révellent les meilleurs .
Vous en êtes l'illustration .
Sans oublier ceux qui sont en premier ligne personnels hospitaliers , police ,transports et commerces alimentaires et tant d'autres a qui vous apportez par vos efforts un soutient tant mérité.
La France c,,'est vous tous .
a écrit le 20/03/2020 à 13:07 :
Respect .

Merci beaucoup à toutes et tous.
a écrit le 20/03/2020 à 12:20 :
En ce moment de crise sanitaire , très belle initiative de LTC bravo à Éric boel et tous ses collaborateurs . Très belles entreprises implantées au cœur du pays de Charlieu . Bravo à vous tous et surtout courage .
a écrit le 20/03/2020 à 11:59 :
Bonjour,
MERCI auprès de Monsieur BOEL et de TOUS SES COLLABORATEURS de la pertinence de réactivité" NON PUBLIQUE RELATION " ayant pour FINALITE DE se mettre au service d'une NOBLE CAUSE par production de masques . Les SOIGNANTS vous en seront éternellement reconnaissants. Un GRAND MERCI de leur part .
Voilà une FRANCE qui reprends des TONALITES HUMANISTES ET DENUEES D'UN INTERET OBSESSIONNEL DE PROFIT . Très CORDIALEMENT à vous TOUS ..
Je souhaite au plus profond de moi meme que le TRAIN des TYRANS à l'OPPRESSION SOIT TERMINE.
a écrit le 20/03/2020 à 10:17 :
Nous avions oublié le sens « d’effort de guerre » et de mobilisation générale; les Tissages de Charlieu,et surtout les hommes et les femmes qui y travaillent donnent un exemple extraordinaire de responsabilité et de solidarite: de vrais moines-soldats comme on aimerait en voir de partout au delà des égoïsmes et des craintes exacerbees👍👏😀❤️
a écrit le 20/03/2020 à 10:05 :
Magnifique ! Voilà qui représente un bel esprit.
a écrit le 19/03/2020 à 22:05 :
Si plus de 90% du personnel accepte de travailler , c'est que avant il devait y avoir une ambiance de travail d'équipe, un management attentif, ouvert, réactif et déjà de bonnes relations de confiance . Sans cela la mobllisation est difficile.
a écrit le 19/03/2020 à 21:29 :
Bravo les charliendains MH
a écrit le 19/03/2020 à 18:34 :
Bravo, belle initiative.
Nous vous encourageons.
a écrit le 19/03/2020 à 18:34 :
Bravo, belle initiative.
a écrit le 19/03/2020 à 18:28 :
Bravo à cette entreprise. A sa créativité et sa réactivité. A sa Solidarité Nationale aussi. J'espère, qu'une fois cette crise sanitaire majeure passée, cette entreprise saura être reconnue par le Secteur Public comme le Secteur Privé, notamment en terme d'activité et de business.
a écrit le 19/03/2020 à 18:13 :
Bravo belle initiative
a écrit le 19/03/2020 à 18:12 :
Bravo belle initiative
a écrit le 19/03/2020 à 15:41 :
Bravi! aux personnels de cette entreprise. Les labos de recherche publique devraient déjà se précipiter vers elle pour améliorer sans cesse la filtration des masques afin de capter plus de virus éventuels à l'expiration.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :