LumApps lève 70 millions de dollars pour son intranet collaboratif

 |   |  322  mots
(Crédits : DR)
La startup d'origine lyonnaise annonce une levée de fonds de 70 millions de dollars pour son intranet collaboratif dédié aux entreprises. Un montant encore rare pour une entreprise installée à Lyon.

A peine intégrée au FT 120, les entreprises à potentiel de demain, que LumApps annonce une levée de fonds de série C de 70 millions de dollars. Au total, LumApps a levé plus de 100 millions de dollars (8 millions en 2017, 24 millions en 2018)

Ce troisième tour de table a été mené par Goldman Sachs Growth accompagné de Bpifrance, via son fonds Large Venture. Il associe également Idinvest Partners, investisseur historique, Iris Capital et Famille C (Courtin-Clarins).

"LumApps possède une technologie exceptionnelle, un leadership visionnaire et une liste impressionnante de clients dans toutes les industries et régions. L'ADN de LumApps est totalement en phase avec la stratégie de Goldman Sachs Growth, qui est de soutenir les meilleurs entrepreneurs technologiques de leur catégorie", indique, dans un communiqué, Christian Resch, directeur général de Goldman Sachs Growth.

150 recrutements en 2020

LumApps, cofondée et dirigée par Sébastien Ricard, a développé un logiciel en mode Saas pour les entreprises qui souhaitent mettre en place un intranet (réseau social internet et dédié) présenté par l'entreprise comme "un espace de travail digitalisé innovant permettant de briser les silos et d'homogénéiser la communication interne".

Elle compte une centaine de grandes entreprises clientes comme Airbus, Intuit, Electronic Arts, Colgate-Palmolive, Japan Airlines ou Google Cloud et des bureaux à Tassin-la-Demi-Lune, près de Lyon, son siège social et à Paris, Londres, New York, Austin, San Francisco et Tokyo. Et revendique 2 millions d'utilisateurs.

Cette nouvelle levée de fonds devrait permettre à LumApps d'accélérer son développement technologique, avec l'introduction de l'intelligence artificielle dans ses recherches et de nouvelles fonctionnalités dans son application, mais aussi commercial. La startup de 200 salariés prévoit de quasi doubler de taille et de recruter 150 nouveaux collaborateurs en 2020.

Elle vise ainsi de nouveaux marchés — comme le Canada, l'Asie-Pacifique et l'Allemagne - qu'elle pourrait également conquérir via des "fusions et acquisitions potentielles".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :