Immobilier : Ouba lance une boite à colis connectée en pied d'immeuble

 |   |  329  mots
(Crédits : DR)
La startup lyonnaise veut révolutionner les services aux copropriétés en misant sur la conciergerie numérique. Elle complète son offre avec une boite à colis connectée installée au cœur même des immeubles.

C'est l'une des nombreuses innovations qui viendra enrichir l'offre, dès le premier trimestre 2020, du programme immobilier Oasis Parc signé par Vinci Immobilier : une boite à colis connectée, la Oubabox, installée au pied de la résidence et qui permettra, via un code généré, le dépôt mais aussi la réexpédition des colis.

En plus de sa fonction de base, elle pourra également se connecter à des services complémentaires dispensés par des commerçants locaux : pressing, caviste ou encore maraîchers.

Le concept a été développé par Ouba, une jeune pousse lyonnaise, désireuse d'enrichir sa promesse initiale : une plateforme capable de gérer les services d'un immeuble : réservation des espaces partagés, quelques heures dans la salle de sport, etc. Au fur et à mesure de la demande, Ouba a intégré à son service des API de domotique et d'autres ressources interconnectés (réseau social de copropriété, syndic collaboratif. Désormais, elle est disponible dans 2 900 logements et enregistre des pics de connexion sur certains services, comme la salle de sport (11 000 connexions).

"Notre crédo, c'est simplifier la vie des gens. Toutes nos applications permettent de gagner du temps. L'idée de la boite 100% française s'est rapidement imposée", avance Frédéric Curis, le co-fondateur d'Ouba.

Plusieurs résidences en vue

Outre Vinci, la jeune pousse a convaincu d'autres constructeurs de la pertinence de son modèle et commercialisé 22 box pour 2021. Et vise les 900 000 euros de chiffre d'affaires en 2020.

En attendant, la statup de 8 salariés boucle un premier tour de table (montant espéré : 1,2 millions d'euros) qui lui permettra d'accélérer son développement commercial en France. Elle était également présente au CES 2020 pour proposer sa technologie et rencontrer des promoteurs américains, même si ce marché est d'avantage pavillonnaire.

"L'approche résidentielle reste la même. On peut très bien installer une boite dans une zone stratégique", estime le dirigeant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :