MDP Maxon France installe sa tête de pont de R&D aux portes de Lyon

 |   |  453  mots
(Crédits : DR)
Le spécialiste de la mécatronique investit 10 millions d'euros dans un centre de recherche basé à Beynost. Il y mettra au point de nouveaux produits alliant mécanique et intelligence embarquée, principalement pour les secteurs du médical et de l'aéronautique.

Dans un an, MDP Maxon France prendra possession d'un nouveau bâtiment de 4200 m² à Beynost, à quelques encablures de son site de Neyron. Il hébergera notamment un centre de recherche sur lequel l'entreprise mise beaucoup.

Nous y développerons nos nouveaux produits et ce centre nous permettra également de poursuivre nos travaux de R&D en collaboration avec nos clients ", résume Alain Pontille, le directeur général de l'entreprise.

Adossé à un atelier de production haute précision dédié aux systèmes mécatroniques et à des espaces de bureaux, ce nouveau site devrait essentiellement concentrer ses efforts sur la mise au point de solutions de mécatronique pour le médical, le paramédical et l'aéronautique.

Des domaines porteurs sur lesquels MDP Maxon France a acquis un savoir-faire singulier depuis de nombreuses années. Et surtout des secteurs d'activité auprès desquels la filiale du groupe Suisse Maxon (3000 personnes ; 525 millions de francs suisses de CA) réalise aujourd'hui, l'essentiel de son chiffre d'affaires qui a franchi 20 millions d'euros l'année dernière

Un nouveau produit fabriqué dans l'Ain

L'entreprise n'en oublie pas pour autant, l'industrie, son cœur de métier historique. D'ici quelques jours, elle lancera un nouveau système mécatronique destiné aux machines de production. " Il vient compléter nos gammes sur ce segment et il sera fabriqué à Neyron ", précise le directeur général.

Avec ce nouveau produit, comme avec ceux qui seront développés grâce au futur centre d'innovation et production de Beynost, MDP Maxon France entend pousser ses pions à l'export.

Jusque-là notre unité de R&D de Neyron se concentrait sur le marché français, demain nous aborderons l'Europe ", explique Alain Pontille.

L'objectif est de parvenir à réaliser près d'un quart du chiffre d'affaires hors des frontières nationales d'ici à 5 à 6 ans, tout en continuant à croitre sur le marché français.

Recrutements et agrandissements

Pour accompagner cette croissance, MDP Maxon prévoit de recruter environ 25 personnes sur deux à trois prochaines années pour porter ses effectifs à 75 personnes à horizon de 2023 au plus tard.

Nous tenions à rester proche du bassin lyonnais car nous avons ici la capacité de trouver les compétences dont nous avons besoin ", souligne le directeur général.

A Beynost, la société dispose par ailleurs d'une emprise foncière de 12600 m² lui permettant de s'agrandir.

Notre objectif est d'atteindre la centaine de collaborateurs vers 2030 et d'accompagner ce développement avec la construction d'un deuxième bâtiment d'environ 2000 m² d'ici 5 à 7 ans, puis peut-être d'un troisième de 4000 m² par la suite ", évoque Alain Pontille.

En attendant, MDP Maxon France va investir 10 millions dans une première tranche dont les travaux viennent juste de débuter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :