Santé : Médicina se pose comme remède aux déserts médicaux et vise un développement national

 |   |  490  mots
(Crédits : Romain Chambodut)
Cette entreprise de santé pluridisciplinaire initie un nouveau concept d'exercice de la médecine et des activités paramédicales. Un premier centre vient d'ouvrir à Lyon. Toulouse, Bordeaux, Grenoble, mais aussi Strasbourg et Paris sont dans le viseur de ses fondateurs qui estiment apporter une réponse aux attentes des praticiens et des patients.

Après avoir exercer plusieurs années comme médecin généraliste et regarder de près l'évolution des pratiques et des besoins des professionnels du secteur médical, Luc Fontaine est arrivé à la conclusion qu'il fallait "unir le monde médical et celui de l'entreprise", pour proposer une nouvelle façon d'exercer la médecine.

"Nous sommes face à une urgence, le système de santé se fissure et il faut trouver des solutions. La nôtre vient avec une innovation organisationnelle et une innovation d'usages", estime le co-fondateur de Médicina.

Pour construire cette offre nouvelle, il s'est associé à des ingénieurs afin "d'unir le monde médical et le monde de l'entreprise", pour mettre au point une Entreprise de santé pluridisciplinaire.

Le meilleur du monde médical et de celui de l'entreprise

Le concept est inédit. Il repose d'abord sur une infrastructure immobilière louée par Médicina, où l'on peut réunir des professionnels de santé. A Lyon, Médicina est installé dans un bâtiment de 5 700 m² qui abrite des cabinets médicaux et paramédicaux, un centre de balnéothérapie, un restaurant flexitarien et une crèche : l'idée est de travailler d'avoir une approche de la médecine de ville associant prévention et pluri disciplinarité aux parcours de soin.

Les praticiens louent à Médicina un cabinet médical ou paramédical et sont totalement déchargés de la gestion administrative, puisque Médicina Gestion, la structure qui prend en charge la gouvernance et la gestion de l'ESP se charge de ces tâches.

"Nous avons un contrat de prestation de services avec les professionnels de santé, cela correspond notamment très bien aux attentes des jeunes praticiens", assure Luc Fontaine.

Quant aux patients, ils peuvent trouver en un seul lieu une équipe pluridisciplinaire (médecins, kiné, orthophonistes, infirmiers, ...) et surtout obtenir un rendez-vous rapidement sur des amplitudes horaires allant jusqu'à 20 heures en semaine et bientôt même le samedi matin.

"Nous apportons ainsi une réponse aux situations d'urgence", souligne le co-fondateur.

Un modèle à vocation nationale

A Lyon, Médicina a ouvert depuis un mois avec une cinquantaine de praticiens.

"Nous avons la capacité d'en accueillir environ 80. Certains exercent ici à plein temps, d'autres sont des libéraux ou des hospitaliers, nous leur permettons de se rassembler sous une forme simple et restent libres de leurs activités médicales", explique Luc Fontaine.

Actuellement, Médicina propose 12 spécialités médicales et paramédicales et d'autres sont annoncées d'ici peu. Forts de cette première expérience qui pour l'heure est conforme à leur business plan, les fondateurs de cette ESP ont déjà enclenché d'autres projets de ce type dont un à Bordeaux et un autre à Lyon, dans le quartier de la Croix-Rousse.

Toulouse, Grenoble, Strasbourg et à plus long terme Paris figurent aussi sur la listes des villes où Médicina entend s'implanter à moyen terme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2019 à 4:15 :
Lutter contre les déserts médicaux et ils s'installent à Lyon, sans parler des sites futurs !
Réponse de le 24/10/2019 à 16:59 :
C'est pour capter les subventions !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :