Innovation  : Joe le robot accompagne les enfants malades

 |   |  507  mots
Lara et Kyra Chatard avec Joe, le robot-compagnon de Ludocare, en cure à La Bourboule
Lara et Kyra Chatard avec Joe, le robot-compagnon de Ludocare, en cure à La Bourboule (Crédits : DR)
La startup Lyonnaise Ludocare commercialise, début septembre, Joe et Leo, deux compagnons connectés à destination des enfants atteints de maladies chroniques comme l'asthme et la mucoviscidose.

Située à 850 m d'altitude, au cœur du Massif du Sancy, La Bourboule (Puys-de-Dôme) reçoit chaque année 1 400 des 7 000 enfants curistes en France. Spécialistes du traitement de l'asthme, des affections et des allergies respiratoires, les Grands Thermes ont accueilli, au mois d'août, vingt jeunes curistes asthmatiques et primo-curistes accompagnés par le robot-compagnon, Joe.

Education à la santé

Objectif : répondre à une problématique de santé publique. A ce jour, 87% des patients atteints d'asthme ne prennent pas correctement leur traitement.

"Un robot a été confié à chaque famille en début de cure afin de profiter de ce temps pour leur (ré)apprendre à bien suivre leur traitement médicamenteux. A la fin de la cure, les parents qui le souhaitent conservent la solution pour un abonnement mensuel de 34,99 euros par mois", complète Joffrey Chalaphy.

Créé par la société lyonnaise Ludocare, le robot-compagnon ludique et interactif rappelle à l'enfant à quelle heure il doit prendre ses médicaments, le guide pas à pas dans les bons gestes à faire avec ses traitements grâce à de petites animations, et le motive avec des récompenses personnalisées. Joe distribue des blagues, contes, énigmes, fun facts Le Petit Quotidien, dessins animés éducatifs Canopé, le soir il ronfle un peu, pendant la journée il fait de petit bruits, et surtout, il appelle l'enfant pour lui rappeler de prendre son traitement.

"Tout est paramétré grâce à une application mobile simple et intuitive sur le smartphone des parents. En fin de prise, ils reçoivent une notification, et la mise à jour de leur tableau de bord", précise Elodie Loisel, ingénieure fondatrice de Ludocare.

Robots compagnons

Créée en 2017 à Lyon, Ludocare développe des solutions pour améliorer le confort de vie et la santé des patients atteints de maladie chronique.

"La démarche initiale s'est faite en collaboration et co-construction avec les patients, les familles et le corps médical. La qualité, la sécurité et l'humain sont au cœur de nos préoccupations. Tous nos compagnons connectés sont entièrement produits en France", précise Thierry Basset, pharmacien biologique, également fondateur de la startup.

L'injection plastique est en effet réalisée en Haute-Loire, les robots sont assemblés par un atelier d'insertion grenoblois.

"Nous avons signé un contrat avec Claranet France, expert de l'hébergement des données de santé", complète Alexandra de la Fontaine, la présidente de Ludocare

Lauréat i-lab

"La subvention de 250 000 euros décrochée avec le prix i-lab nous permet de financer une partie de l'étude clinique pour le programme Joe mais aussi pour le programme Léo, un autre robot compagnon qui aide les enfants atteints de mucoviscidose", poursuit Alexandra de la Fontaine

La startup a déjà opéré une augmentation de capital en avril 2019, la prochaine n'est pas prévue avant 2021.

"Une centaine de robots est déjà acquise en pré-vente. Deux associations partenaires ont acheté les robots grâce aux parrainages d'une campagne Ulule. Elles vont offrir ces robots à des familles."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :