Comment l'Orange Labs de Meylan alimente la stratégie R&D du groupe

 |   |  436  mots
(Crédits : ML)
Parmi les neuf axes de recherche définis par le groupe, les chercheurs de l'Orange Labs de Meylan sont spécialisés dans l'Internet des objets et l'intelligence artificielle.

À Meylan, près de Grenoble, les équipes de l'Orange Labs planchent notamment sur l'Iinternet des objets (IoT) et l'intelligence artificielle, "deux thématiques qui demeurent très liées aux forces de l'écosystème local", explique Nicolas Demassieux, directeur de la recherche.

Avec, parmi elles, la plateforme Alloscope, qui vise à améliorer le suivi de certaines pathologies en observant la manière dont sont utilisés les téléphones. "Ce projet pourrait se résumer en une phrase : dis-moi comment tu te sers de ton téléphone, et je te dirais comment tu vas", explique Hervé Prevost, ingénieur recherche d'Orange Labs. Faisant l'objet d'une thèse CIFRE conduite par le doctorant Timothée Aubourg au sein de l'université Grenoble Alpes, ce projet est mené en collaboration avec le laboratoire AGEIS et des acteurs du milieu médico-social (CCAS d'Issy-les-Moulineaux, fondation FondaMental).

Grâce à la remontée quotidienne de paramètres (durée et fréquence des appels entrants et/ou sortants, évolution dans le temps, localisation et mobilité de l'abonné), cette application conduirait à prédire des phénomènes d'isolement social ou d'anxiété. Pour l'instant, l'objectif d'Orange est de poursuivre...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :